Passage manqué, marche arrière et disqualification, les relayeuses chinoises perdent le nord

Scène hallucinante en finale du 4x100m féminin. Alors que les Jamaïcaines fêtent leur titre mondial, les Chinoises en terminent seulement avec leur course. Le dernier relais entre Lingwei Kong et Manqi Ge ne s’est pas vraiment déroulé comme prévu, ni dans les règles d’ailleurs.

Dans le coup pour le podium, la Chine s’emmêle les pinceaux lors de la troisième transition. Kong ne parvient pas à transmettre le témoin à Ge. Mais elles sont déterminées à terminer. En pleine panique, elles font marche arrière, traversent la zone et en ressortent. Puis elles effectuent enfin le passage. Invectivée par son équipière, Ge repart en direction de l’arrivée.

Tous ces efforts n’ont servi à rien puisque le relais chinois est disqualifié quelques minutes plus tard. En fait, les officiels n’avaient que l’embarras du choix. Trois points de règlement pour être précis. Le premier, le témoin n’a pas été transmis dans la zone. Le deuxième, il n’est pas autorisé d'effectuer un demi-tour. La troisième, les Chinoises ont effectué leur relais avant la zone, ce qui est aussi interdit. La seule chose que le règlement permet, c’est de récupérer un témoin tombé dans la zone.

Pour l’anecdote, Ge a franchi la ligne dans un temps de 1 minute 5 secondes et 57 centièmes à plus de 24 secondes des médaillées d’or.

Comme quoi la persévérance ne paie pas toujours.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK