Pas de divorce entre Jacques Borlée et la ligue francophone d'athlétisme

C'est la fin d'une saga dans le monde de l'athlétisme belge. Jacques Borlée et les 2 Ligues (francophone et flamande) ont signé un contrat aujourd'hui. Ce contrat fait de Jacques le coach du relais et le coach de ses athlètes individuels. Le contrat porte jusqu'au 31 décembre 2020. Avant, il était juste "indépendant" mais lié à la LBFA. C’est donc un certain revirement de la LBFA, sous l’impulsion du Ministre Madrane qui a joué le rôle de médiateur. La volonté étant de mettre le sport en avant désormais. Tout le monde s’est montré le plus pragmatique possible pour sortir de ce conflit avec des solutions. 

"Il s'est lié contractuellement aux deux fédérations, c'est une nouveauté, car il entraîne plusieurs athlètes individuellement, dont Jonathan Sacoor qui est affilié à l'aile flamande. Et ce, en soutien du relais 4x400m où il reste coach", a expliqué Thomas Lefebvre, président de la LBFA.

Cette annonce devrait mettre un terme à la violente polémique qui a éclaté entre l'entraîneur des Belgian Tornados et l'aile francophone de la Ligue belge ces dernières semaines.

Après un énième conflit avec le coach, la Ligue avait décrété avoir atteint un point de non-retour avec lui. Et donc qu'elle ne pourrait plus jamais travailler avec Jacques Borlée. Finalement, les deux parties ont mis de l'eau dans leur vin afin de servir au mieux les intérêts de l'athlétisme belge.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK