Nafi Thiam sans pression à Torun : "Je préfère prendre le risque de me planter plutôt que de rester chez moi"

Nafissatou Thiam va disputer le pentathlon des championnats d’Europe de Torun. Malgré son manque de compétition, elle se présentera avec l’étiquette de favorite. Elle aborde cet Euro sans pression. "Je préfère prendre le risque de venir et de me planter, plutôt que de rester devant ma TV", a-t-elle affirmé deux jours avant son entrée en lice.

Le test positif au Covid-19 qui l’avait privée d’un dernier test au national, n’est plus qu’un mauvais souvenir. Elle n’avait d’ailleurs pas souffert de symptômes mais cela lui a fait perdre du temps. "Le plus important pour moi est d’être bien physiquement, de ne pas être blessée. Et puis on ne sait pas trop comment les choses vont se passer cet été. Il y a des championnats en ce moment, ce serait dommage de faire l’impasse. Je ne me suis pas préparé spécifiquement pour l’indoor. Donc je ne suis pas prête pour être bien en compétition. Je manque de répétition. Je pense que je peux quand même faire quelque chose de correct. C’est un risque à prendre. Je pourrais ne pas trouver mes marques dans une épreuve ou l’autre. Je préfère prendre le risque de me planter mais au moins d’avoir essayé, que de rester chez moi. Je préfère prendre le risque et retrouver des sensations de championnat indoor".

"Je sais que je suis la favorite et je compte bien défendre mon statut"

Médaillée d’or en 2017 à Belgrade, la championne olympique est de retour dans un grand championnat indoor. "Cela fait aussi un an que je n’ai pas fait de compétition. C’est impossible de comparer ou de dire où j’en suis. Mais aussi, je n’ai pas fait de penta depuis 4 ans. Ça va peut-être être un peu compliqué. Il y a une part d’inconnu. Cela ajoute un peu de stress. Mais j’avais envie de le faire plutôt que de rester chez moi et de regarder à la télé".

Ce titre en Serbie est donc la dernière expérience de Nafi dans cette discipline. Elle avait totalisé à 4870 points, soit 7 points en dessous du record de Belgique de Tia Hellebaut. Il s’agit aussi de la 10e performance de tous les temps. "Quand je pars en championnat c’est très rare que je me fixe un objectif de points, parce que je n’ai pas envie de me mettre de limite. Tout ce que j’ai en tête, c’est de me donner à fond. J’espère aussi avoir un peu de chance. Je sais que je suis la favorite et je compte bien défendre mon statut". La sensation d’être en championnat m’a manqué. C’est pour ça qu’on s’entraîne. Il y a de l’excitation et aussi un peu de stress".

La concurrence venue de ... Noor

Et si la principale adversaire de Nafi venait ... de Belgique. Au regard des start-lists, c'est le cas. Noor Vidts pointe en tête des bilans mondiaux avec ses 4665 points réussis à Aubières. "J'ai vraiment progressé dans chaque discipline", a assuré Vidts. "Je n'ai pas vraiment d'attentes avant cette compétition, comme avant toutes les autres. Je veux simplement donner le maximum, comme toujours. Je suis davantage concentrée sur chaque épreuve que sur le résultat final."

Vidts ne cache pas son admiration pour Thiam. "Je n'ai certainement pas le sentiment que Thiam attire trop l'attention. C'est une grande dame et je l'ai toujours admirée. C'est une icône des épreuves multiples, comme l'était Jessica Ennis avant."

Le pentathlon est composé du 60 mètres haies, prévu vendredi dès 10h, la hauteur (10h52), le poids (13h05), la longueur (19h) et le 800 mètres (20h45).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK