Nafi Thiam : "Pas d’inquiétude par rapport aux performances, je sais très bien que je suis en forme"

Nafi Thiam a franchi 1m86 en hauteur ce dimanche à Val de Reuil. La championne olympique continue à se tester dans différentes disciplines en ce début de saison hivernale. Plus que la performance, notre compatriote retient la progression au cours de la compétition. Et pour savoir si elle fera un "crochet" par l’Euro de Torun, il faudra encore attendre.

"Il m’a fallu un peu de temps pour trouver mes marques. Après, c’est normal puisque je n’ai pas sauté sur élan complet cet hiver. C’est comme si je faisais un premier entraînement en compétition. Par rapport aux circonstances, ce n’est trop pas mal. J’ai dû beaucoup chercher mes marques, beaucoup modifier. C’est positif parce que j’ai pu reprendre des marques par rapport à ma forme du moment. C’est une question de technique. Comme je l’ai dit à ce niveau-là, je ne suis pas 'bien' pour faire des compétitions, pour vraiment être à fond. Je fais avec le travail effectué jusqu’ici".

"Plus facile de faire de vrais réglages dans le contexte d’une compétition"

"Je n’ai pas d’inquiétude par rapport aux performances", reprend Thiam. "Je sais très bien que je suis en forme physique. Je le vois à l’entraînement en muscu, avec ma vitesse dans les courses. Ça va mais on est en février, donc je ne suis pas en forme olympique. Tout est relatif. Ce qui manque c’est la technique et la régularité. Il n’y a pas de surprise. A la fin de la compétition, les sensations étaient meilleures. C’est ce que je cherchais. On continue à travailler. Et c’est plus facile de faire de vrais réglages dans le contexte d’une compétition."

Tout pour Tokyo, pour Torun on verra

Les marques qu’elle établit en compétition pourraient lui servir si jamais elle participe à Torun. Ira, ira pas ? Rien n’est encore tranché. "Je ne prends de décision maintenant. Je ne me pose même pas la question de savoir si je vais faire les championnats ou non. Ce n’est même pas dans ma tête. Je fais une compétition après l’autre. Après la troisième compétition (le championnat de Belgique le week-end prochain, ndlr), je déciderai. Il faut une vue d’ensemble. Pour le moment, les championnats d’Europe ne sont pas du tout dans ma tête".

"Mon objectif, c’est Tokyo. Toute ma préparation est axée sur les Jeux. Donc je ne vais commencer à faire vite du spécifique et de la technique pour être prête pour la salle alors que ce n’est pas l’objectif. Si je suis je suis assez bien fin février pour faire un stop à Torun et y faire quelque chose de correct, pourquoi pas. Mais mon but, c’est d’être bien cet été".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK