Marc Xhonneux sur les championnats de Belgique d'athlétisme: "Où qu'on mette le curseur, il y aura des déçus"

80 participants seulement aux championnats de Belgique d'athlétisme.
80 participants seulement aux championnats de Belgique d'athlétisme. - © JASPER JACOBS - BELGA

L'affaire fait grand bruit dans le monde de l'athlétisme depuis quelques heures. Face aux contraintes sanitaires toujours plus strictes, l'organisation des championnats de Belgique d'athlétisme a dû réduire drastiquement sa liste de participants. Résultat, seuls 80 athlètes participeront (officiellement, en réalité il y en aura beaucoup moins après une vague de forfaits) aux festivités et il y a donc logiquement des déçus.

Chloé Henry est la porte-étendard de ces athlètes exclus et donc frustrés. 2e performeuse belge à la perche, elle n'a pas été conviée et s'estime donc lésée et discriminée. Nous avons joint, Marc Xhonneux, porte-parole de l'ADEPS (Administration Générale du Sport) pour tenter d'y voir un peu plus clair. Quels sont les athlètes qui entrent en ligne de compte ? Combien seront-ils ? Pourquoi certains et pas d'autres ?  

"Pour le moment, les compétitions pour les amateurs sont interdites. Pour les compétitions à haut niveau, il y a une exception qui est faite pour le sportif professionnel et c'est étendu au sportif sous statut. La procédure pour pouvoir organiser ce type de compétition là est à la fois facile et complexe.

Chaque fédération qui veut organiser une compétition de ce type-là, doit soumettre au cabinet de la ministre des sports un protocole détaillé et spécifique au championnat, qui détermine le nombre de participants, les différentes mesures sanitaires prises etc et l'analyse porte essentiellement sur ces critères-là, autour des conditions sanitaires. Les procédures de sélection des sportifs qui peuvent participer relèvent donc des compétences des fédérations concernées" "explique Marc Xhonneux à notre micro.

La question qui se pose dès lors est la suivante : Qu'est ce qu'un "sportif sous statut" ? "Ce sont des sportifs qui bénéficient d'une reconnaissance officielle de l'administration, donc une demande a été introduite par leur fédération. Ces athlètes doivent avoir réalisé des performances sportives qui leur permettent d'atteindre les championnats internationaux.

Il y a différents types de statuts, pour les plus jeunes ce sont de "jeunes talents", et progressivement on monte pour atteindre le statut de "sportif de haut niveau" avec des athlètes du calibre de Nafissatou Thiam qui composent le sommet de la hiérarchie. Mais il faut savoir que les sportifs qui bénéficient de ce statut ne sont pas tous professionnels pour autant. Il n'y a que la pointe de la pyramide qui bénéficie du statut d'athlète rémunéré" explique Marc Xhonneux.

Le nombre de participants a donc été fixé à 80. De quoi frustrer de nombreux athlètes. "Oui mais le côté injuste, on le rencontre où qu'on mette le curseur. Le point positif c'est qu'il y aura une compétition qui permettra à certains d'entre eux d'obtenir une chance de se qualifier pour un championnat ou de collecter des points pour une qualification olympique.

Malheureusement, on doit évidemment déplorer le fait qu'on ne puisse pas organiser des championnats de Belgique comme on en a l'habitude normalement, c'est la situation qui l'impose. Malheureusement, quel que soit l'organisateur, il faut faire des choix et ils feront des malheureux" se défend Xhonneux pour conclure.

De quoi créer certaines situations ubuesques comme à la hauteur où...Thomas Carmoy sera le seul participant en lice.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK