Les Tornados, qualifiés pour une 8e finale planétaire, rêvent du podium

Le relais 4x400m belge s'est qualifié pour sa 8e finale planétaire (JO et championnats du monde) consécutive. Les frangins Borlée et Robin Vanderbemden ont rempli leur première mission. Le quatuor en veut encore plus.

Le tirage au sort n'avait pas fait de cadeaux à nos compatriotes mais face à une opposition de très haut niveau, ils ont parfaitement négocié cette série. "Comme notre série était plus rapide, il fallait surtout penser au top 5 parce qu’on savait que ça irait plus vite que dans l'autre course", explique Kevin Borlée. "Heureusement, on rentre dans le Top 3. Espérons que cette fois, ils ne vont pas nous tirer le couloir 9. Normalement on sera dans les meilleurs couloirs", ajoute le médaillé de bronze de Daegu qui s'est rassuré sur son état de forme. "Lundi et mardi, je ne m’attendais pas à courir. Depuis vendredi matin, je commence à me sentir bien. Il va falloir récupérer et demain ça ira encore mieux".

"Dylan et Robin ont très bien couru. C’est une très bonne chose", souligne de son côté Jonathan Borlée. "On savait qu’on avait une très grosse série. Tant mieux si on a donné l’impression de contrôler, ça veut dire qu’on était très calme et qu’on a bien fait ça", complète Dylan Borlée.

"Ça allait vite. Peut-être même trop vite à mon goût pour une série. Je suis super content. On a bien couru. On est en finale", souligne Robin Vanderbemden qui était impatient d'entrer dans ces championnats.

Tellement vite que certaines grandes nations du 4x4 comme le Botswana ou la Jamaïque sont passés à la trappe. "Je pense que certaines équipes ont été un peu trop sûres d’elles. Elles ont laissé leurs meilleurs éléments au repos, c’était une erreur", affirme Jo. "C’est sûr que c’est inattendu. Tant mieux pour nous. A nous de jouer demain", renchérit Kevin.

Ces éliminations ouvrent le jeu pour la finale. Présents dans toutes les grandes finales depuis 2008, les Belges espèrent enfin décrocher cette médaille qui viendrait récompenser leur régularité au plus haut niveau. "On aimerait passer à l’étape suivante", confirme le recordman de Belgique. "Demain on donnera tout pour accéder au podium".

"Chaque année, on est là, on est consistant. On continue à sortir des gros chronos. Notre temps d’aujourd’hui, il y a quelques années c’était un chrono pour une médaille. Je pense qu’on en a encore sous le pied. Robin et Dylan devaient se mettre dedans. Ils iront encore plus vite demain. On a envie. On va essayer d’avoir la tactique idéale", appuie son jumeau.

"Ce podium, on l'a dans un coin de la tête. Si on parvient à refaire une course comme cette série, on ira chercher un gros résultat", assure Dylan. "On est troisième. C’était notre place aujourd’hui. Mais cela peut être différent demain", modère légèrement Robin. "Il y a quand même pas mal de surprises. La finale peut être une course complètement différente. Il faudra être en forme au bon moment."
 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir