Les frères Borlée se remobilisent pour une médaille

Kevin, Jonathan, Dylan Borlée...rêve olympique
2 images
Kevin, Jonathan, Dylan Borlée...rêve olympique - © ERIC LALMAND - BELGAIMAGE

Les frères Borlée ont, comme tous les athlètes belges, accueilli le report des Jeux Olympiques avec fatalisme. Ils nous ont livré leurs sentiments. Pour évoquer le report et leurs objectifs. Une certitude Kevin, Jonathan et Dylan sont déjà mobilisés pour que les "Belgian Tornados" nous fassent vibrer en juillet 2021.

D'abord la déception

Dylan Borlée : "L'annonce du report a été un choc, car il y avait tous les efforts mis en place pour cette année particulière". Jonathan : "On a bossé des années pour cet objectif et, à 5 mois de l'échéance, c'est reporté. Bon, c'est pour tout le monde. Il faut s'adapter et c'est ce qu'on va faire".

Les Tornados étaient en feu, prêts à briller dans ces Jeux prometteurs. Médaillés pour la toute première fois dans un mondial outdoor (bronze à Doha en octobre dernier), la Belgique avait une chance unique de rééditer l'exploit aux Jeux. La spirale était positive. Il va falloir garder la forme.

Rebondir et aller plus haut

Dylan : "Il ne faut pas être trop négatif. Essayer de passer à la suite et réfléchir comment se retourner. Prendre du recul, puis se dire qu'on repart avec la même intensité, pour être aussi fort". Kevin : "On avait mis jusqu'ici énormément d'énergie et on était bien. Et ça met en confiance pour qu'on remette ça l'année prochaine."

Pas question donc d'arrêter là. Kevin et Jonathan ont 32 ans (33 en juillet 2021), la question de leur fin de carrière se posait. Jonathan l'avait même évoquée précisément. Mais impossible pour les jumeaux de stopper comme ça. Pas question de mettre leur rêve olympique au placard. La motivation sera extrême.

 

Une médaille olympique

Kevin : " Pour moi personnellement, ce sera une 4e olympiade et je veux tout faire pour y performer et aller chercher ce qui nous manque, à savoir une médaille olympique. C'est une motivation extrême." Dylan confirme : "C'est le but ultime. C'est plus grand que tout. Plus grand qu'un championnat du monde !"

Pour terminer les Borlée tiennent à remercier tous ceux qui les poussent au quotidien. "Cela nous aide de savoir que des gens sont derniers nous, croient en nous. C'est enrichissant et nous donne de l'énergie". Pas de doute les Borlée sont tournés résolument vers l'avenir et vers Tokyo.