Le médecin qui a injecté de la L-carnitine à Mo Farah ne l'a pas signalé officiellement

Mo Farah
Mo Farah - © JUSTIN TALLIS - AFP

Le docteur Robin Chakraverty a administré un complément alimentaire controversé sous forme d'injection à l'athlète britannique Mo Farah, quadruple champion olympique (5.000-10.000 m en 2012 et 2016), en 2014 avant ses débuts dans le marathon à Londres. Il s'agissait de 13,5 millilitres de L-carnitine. L'ancien responsable médical de la fédération britannique d'athlétisme a reconnu les faits jeudi devant la commission Culture, Média et Sport de la Chambre des Communes qui se penche sur le dopage dans le sport.

Cette pratique n'est pas interdite par les règlements antidopage. L'acide aminé est autorisé ainsi que la dose injectée. Le seuil toléré est de 50 ml/24 heures. Au-delà, il a les mêmes effets que le dopage sanguin selon les experts.

Chakraverty a déclaré aux parlementaires britanniques qu'il s'occupait à l'époque de 140 athlètes et voyageait dans le monde entier pour les assister. "Dans cette pression immense, j'ai oublié de le signaler correctement. C'est arrivé, mais ce n'est pas une excuse", a-t-il affirmé.

Le fait que le traitement n'ait pas été enregistré officiellement est "inexcusable", selon Ed Warner le président de la fédération britannique d'athlétisme.

L'information avait été rendue publique à travers un rapport de l'Agence américaine antidopage (USADA) piraté par un groupe de hackers russes, Fancy Bears, qui l'a diffusé.

Le nom de Mo Farah est en outre apparu dans la sphère de l'antidopage à la suite de la mise en cause de son entraîneur américain Alberto Salazar, dans un reportage de la BBC il y a deux ans. En février 2017, l'USADA a confirmé avoir créé un dossier sur Salazar, suite à un signalement l'accusant d'avoir recours à des substances pour améliorer les performances de ses athlètes. Mo Farah affirme depuis être "un athlète propre" et se dit être prêt à subir de nouveaux contrôles antidopage "n'importe quand, n'importe où" et à ce que ses échantillons soient testés à nouveau.

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

Athlétisme