« Le marathon le plus convivial d’Europe » à Estaimpuis, le 22 septembre !

Pour de nombreux joggeurs, participer à un marathon c'est un peu le graal, LA performance à réaliser coûte que coûte au moins une fois dans sa vie. Pour dompter les mythiques 42 kilomètres et 195 mètres, les coureurs ont de plus en plus de choix. Soit, partir à l'étranger évidemment : Paris, Berlin, Amsterdam, New-York ! Ou alors, courir à domicile. Ou presque. A côté des traditionnels Marathons de Bruxelles et de Visé, de nouveaux marathons voient le jour chez nous : Namur l'an dernier, Spa-Francorchamps, Malonne et Estaimpuis cette année !

La première édition du Marathon d'Estaimpuis, dans le Hainaut occidental, se déroulera le dimanche 22 septembre. Pour faire de cette première un succès, les organisateurs comptent sur une participation massive des coureurs de l'Eurométropole, cette zone frontalière réunissant les Wallons de Tournai, les Flamands de Courtrai et les Français de Lille.

Les organisateurs sont confiants et ils ne s’en cachent pas à coups de slogans ambitieux. « Le marathon le plus convivial d’Europe », « Une épreuve organisée pour les marathoniens et par des marathoniens » ou encore « Une course qui entrera par la grande porte dans la catégorie des marathons internationaux ».

Tout y a été pensé pour être dans l’air du temps, de l’animation musicale sur le parcours aux ravitaillements « écolos », du village-marathon à la médaille-souvenir.

Et puis, pour attirer le plus de participants possibles, deux courses parallèles ont été ajoutées au programme : un semi-marathon et un marathon-relais par équipes de quatre.

Samuël Grulois a rencontré l'un des responsables de l’ASBL « Marathon d’Estaimpuis », Richard Winckels, par ailleurs représentant de la société BE-LAB, le partenaire privé principal de l'évènement via son nouveau produit-phare, l'e-patch (qui a d'ailleurs donné son nom à l'épreuve).

Richard, organiser un marathon dans une « petite » commune de 10 000 habitants comme Estaimpuis, c’est un peu fou non ?

« Tous les facteurs sont réunis pour créer un grand évènement dans cette commune qui peut accueillir sans souci ces fameux 42 kilomètres, avec comme points de départ et d’arrivée le magnifique Parc du Château de Bourgogne. Ce sera vraiment une belle organisation au cœur de l’Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai. »

Le parcours très rural est annoncé comme étant « rapide », même si ce sont d’abord les jambes qui parlent évidemment…

« Oui, ce sera un parcours très rapide. La commune est assez plane. On propose un dénivelé positif total cumulé de 119 mètres. On peut donc comparer notre épreuve au Marathon de Paris dont le dénivelé est d’un peu plus de 120 mètres. Ce sera très roulant. Nous avons sélectionné des routes à 100% macadamisées. Ici, c’est la campagne, les participants découvriront les écrins de verdure d’Estaimpuis en traversant les sept villages qui composent l’entité. On longera aussi le Canal de l’Espierres et différents sites historiques. »

Il y a un véritable engouement autour des marathons. Certains sont bien implantés de longue date comme Bruxelles ou Visé. D’autres voient régulièrement le jour ailleurs, comme à Estaimpuis en septembre prochain. Vous surfez finalement sur la vague d’une discipline à la mode…

« C’est vrai que le running en général est devenu à la mode et à Estaimpuis, on n’échappe pas à la règle. Dans notre société actuelle, chaque individu veut réaliser des performances dans sa vie. »

Tout le monde va nous juger sur la qualité du parcours et de l’organisation. Un marathon c’est un vrai challenge dans la vie d’un sportif. On se doit donc d’être à la hauteur. On a été voir ce qui se faisait ailleurs en important chez nous les meilleures références.

A l’heure qu’il est, vous comptez environ 400 inscrits pour vos trois courses dont 200 sur le marathon. Ça nous semble peu et pourtant vous semblez satisfait. On est loin des milliers de participants recensés sur d’autres marathons…

« Nous sommes encore à plus de quatre mois de l’évènement et donc oui c’est déjà un succès. Pour cette première édition, nous devons rester dans des chiffres raisonnables. Tout le monde va nous juger sur la qualité du parcours et de l’organisation. Vous savez, un marathon c’est un vrai challenge dans la vie d’un sportif. On se doit donc d’être à la hauteur pour celles et ceux qui prendront part à ce premier Marathon d’Estaimpuis. On a été voir ce qui se faisait ailleurs en important chez nous les meilleures références. C’est important quand on se situe à Estaimpuis avec un budget forcément plus limité… On veut garder les meilleures idées pour mettre sur pied un marathon international. Je suis convaincu que nos chiffres vont bien évoluer. Il reste d’ailleurs encore deux semaines, jusqu’au 31 mai, pour s’inscrire à un prix préférentiel (NDLR : 40 euros au lieu de 60). On espère, au total des trois courses, 700 participants. Mais nous sommes capables d’en accueillir plus de 1000. »

Les (futurs) marathoniens essaient souvent de coupler marathon et voyage. Ici, pas de voyage mais une plus grande facilité grâce à la proximité ?

« C’est exactement l’idée. On souhaite faire venir à Estaimpuis tous ces coureurs qui doivent en général faire de longs déplacements pour pouvoir réaliser leurs marathons. Les habitants-joggeurs de l’Eurométropole pourront cette fois-ci faire un marathon à maximum 30 minutes de chez eux ! »

Le bourgmestre d’Estaimpuis a déclaré vouloir faire entrer son marathon directement dans la cour des grands. On se met la pression là…

« En effet, on se met la pression ! Il y a très peu de marathons internationaux dans la région. Dans l’Eurométropole, on n’a d’ailleurs que le Marathon du Louvre-Lens… Alors, puisque notre commune permet d’en organiser un, avec une équipe performante pour préparer et encadrer la course, notamment au niveau sécurité, on peut déjà annoncer que l’on veut pérenniser notre épreuve et qu’il y aura un deuxième Marathon d’Estaimpuis en 2020 ! »

Ce n’est pas une blague, non ! Tout est fait de manière sérieuse. On a vraiment la possibilité matérielle et la possibilité financière de le faire.

Savez-vous que dans la région des gens ont cru à une blague ?

« Non, vous me l’apprenez ! Mais ce n’est pas une blague. Tout est fait de manière sérieuse. On a vraiment la possibilité matérielle et la possibilité financière de le faire. Et puis, il y a un grand réservoir de coureurs dans la région de Tournai. Et ils sont nombreux à vouloir tenter un jour un marathon. »

Vous comprenez ce besoin de se dépasser encore et toujours ?

« Premièrement, courir, c’est une manière économique de faire du sport. Deuxièmement, ça permet de découvrir des paysages, de courir ensemble aussi, de créer une communauté. Courir, c’est simplement un style de vie ! »

Je me permets de faire l’avocat du diable mais… le 22 septembre se déroulera, à quelques kilomètres d’Estaimpuis, le Marathon de Wevelgem. Le choix de votre date est-il judicieux ?

« C’est regrettable mais chaque week-end, il y a partout de nombreuses activités running. Difficile de sélectionner une date idéale car il y a toujours des contraintes. Le 22 septembre reste la meilleure solution. »

Tous les renseignements sur www.marathonestaimpuis.com

 

 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK