Le 400m hommes, l'épreuve la plus relevée du programme

Le 400m hommes, l'épreuve la plus relevée du programme
Le 400m hommes, l'épreuve la plus relevée du programme - © MILAN KAMMERMAYER - AFP

Le 400 m messieurs est, chiffres à l'appui, l'épreuve la plus relevée des Mondiaux d'athlétisme de Londres, avec au départ des séries samedi quatre des huit meilleurs performeurs de l'histoire, dont le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, recordman du monde (43.03).

Et encore le Grenadin Kirani James, le champion olympique 2012, autre géant de la discipline, est absent pour blessure.

La marque planétaire réalisée en finale des Jeux de Rio, en aveugle au couloir 8, laisse à penser que Van Niekerk peut enfreindre la frontière mythique des 43 secondes.

Les Américains LaShawn Merritt, en perte de vitesse néanmoins, et Fred Kerley, la dernière merveille, ainsi que le Botswanien Isaac Makwala, cheval fou du tour de piste, complètent le quatuor de ténors.

Kerley, 22 ans, a entretenu le mystère en s'alignant sur 200 m en Ligue de diamant.

"Kerley manque d'expérience mais il a le potentiel pour descendre sous les 43 secondes. Si ce n'est pas cette année, ce sera en 2018", a pronostiqué son compatriote Quincy Watts, champion olympique en 1992 à Barcelone et sixième performeur de tous les temps (43.50).

Texas en pointe

Âgé de 22 ans, Kerley enrichit la déjà impressionnante collection des Texans cracks du "quarter mile": Michael Johnson, Jeremy Wariner et Danny Everett, également dans le top 10 de tous les temps. Van Niekerk a dépossédé Johnson de la marque planétaire (43.18) établie en 1999.

La Fédération italienne d'athlétisme (FIDAL) a publié sur son site internet une étude statistique qui met en exergue la domination texane sur le tour de piste. Quasiment la moitié (34) des 70 performances sous les 44 secondes portent la marque de l'Etat à l'étoile blanche.

L'Afrique australe est désormais l'autre grand bassin du tour de piste. Il y a bien sûr Van der Niekerk, mais aussi Makwala et désormais Baboloki Thebe (20 ans), qui sont la gloire du Botswana, un pays de 2,6 millions d'habitants.

Van der Niekerk et Makwala tentent à Londres le doublé 400-200 m réussi seulement par Michael Johnson, aux Mondiaux de Göteborg (Suède) en 1995 et aux Jeux d'Atlanta l'année suivante. Et cette succession de tours peut être le frein majeur au moins de 43 secondes.

AFP

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK