La victoire de Kimeli, Thiam à la hauteur, la fusée Lyles : Revivez les émotions du 43e Mémorial Van Damme

Revivez les émotions du 43e Mémorial Ivo Van Damme
Revivez les émotions du 43e Mémorial Ivo Van Damme - © Tous droits réservés

Comme chaque année le Mémorial Ivo Van Damme a réservé son lot d’émotions aux passionnés d’athlétisme. Placé à trois semaines des Mondiaux d’athlétisme de Doha, la 43e édition du Mémorial a perdu son côté fête de clôture de la saison pour faire office de point de repère voire de dernière chance avant le plus grand rendez-vous de la saison.

Les principaux enseignements, verdicts et performances de ce Mémorial sont à retrouver ci-dessous.

Isaac Kimeli régale le Heysel avec une victoire sur 5.000m et un ticket pour les J.O

Déjà qualifié pour les Mondiaux de Doha, Isaac Kimeli a régalé le public du Heysel en remportant l’épreuve du 5.000m masculin avec un chrono de 13 : 13.02 et un dernier tour vibrant. Le Belge de 25 ans en a profité pour signer son record personnel et décrocher un ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

Soufiane Bouchikhi a lui terminé 7e en 13 : 28.36 et ne sera pas présent aux Mondiaux de Doha.

Kevin et Dylan Borlée passent à côté du minimum sur 400m, Sacoor espère un repêchage

Engagés dans le 400m National, Kevin Borlée et son jeune frère Dylan tentaient de décrocher leur billet individuel pour les Mondiaux de Doha. Un chrono de 45.30 secondes, ou moins, telle était l’exigence fixée pour la qualification. Kevin a couvert son tour de piste en 45.89 et s’est classé 3e.

Dylan a été crédité 46.69 et pris la 7e place derrière son équipier chez les Tornados Julien Watrin 6e en 46.60. La victoire est revenue au Trinitéen Machel Cedenio en 44.93 devant le Britannique Matthew Hudson-Smith, 2e en 45.63.

Quelques minutes plus tard dans l’épreuve du 400m de la Diamond League, Jonathan Sacoor s’est frotté aux meilleurs de la discipline. Il a terminé 7e en 45.72 dans une épreuve remportée par l’Américain Michael Norman (44.26) et n’a donc pas réalisé le mimimum pour Doha.

Sacoor avait réussi 45.31 dimanche en finale des Nationaux, à 1/100e de la limite qualificative de 45.30 requise pour décrocher son ticket à destination du Qatar. Il va devoir maintenant attendre la décision de l’IAAF, l’association internationale des fédérations d’athlétisme, qui devrait le repêcher.

Jonathan Sacoor, Kevin et Dylan Borlée seront présents avec le relais 4X400m et aussi sans doute dans le relais mixte 4X400m.

Noah Lyles remporte le 200m et entre dans l’histoire, pas de minimum pour Vanderbemden

On s’y attendait, Noah Lyles a remporté l’épreuve du 200m masculin. Si l’on pouvait espérer un temps sous les 19.50 après ses déclarations ambitieuses, Lyles a couru un peu moins vite sous une légère pluie avec un chrono final de 19.74. 

Cette performance tout de même très solide lui permet d’entrer dans l’histoire en devenant le premier athlète à avoir remporté la Diamond League tant sur 200m que sur 100m la même année.

Le Turc Ramil Guliyev (19.86) et le Canadien Andre de Grasse (19.87) complètent le podium. Neuvième en 20.51, Robin Vanderbemden a pris du plaisir au milieu de ces cadors du sprint mais n'est pas parvenu à réussir le minimum de 20.36 pour les Mondiaux de Doha. 

Nafissatou Thiam 3e de la hauteur, Lasitsekene prolonge son invincibilité

Nafissatou Thiam a pris la 3e place du saut en hauteur du Mémorial en franchissant la barre fixée à 1m95 au deuxième essai. L'heptathlonienne n'a donc pas franchi la barre des 2m comme elle l'avait fait à Talence le 22 juin dernier avec un record du monde de la hauteur dans un heptathlon. Elle a en effet échoué trois fois à 1m97 dans des conditions difficiles. Son 1m95 lui permet néanmoins de partir pour Doha avec confiance.

Devant elle, Mariya Lasitskene a prolongé son invincibilité en réalisant le sans faute jusqu'à 1m99 avant d'échouer trois fois à 2m04. Deuxième, l'Ukrainienne Yuliya Levchenko s'était arrêtée à 1m97.

Couckuyt 2e du 400m haies, Claes 4e

Les deux meilleures spécialistes belges du 400m haies Hanne Claes et Paulien Couckuyt, qui avaient respectivement obtenu leur billet pour les JO de Tokyo et les Mondiaux de Doha dimanche à l'occasion des championnats de Belgique, entendaient profiter de la présence d'une plus forte opposition pour encore améliorer leurs performances chronométriques. Les conditions de course rendues difficiles par le froid n'ont pas permis de voir leurs espoirs se réaliser. Paulien Couckuyt a pris une belle 2e place en 56.68 assez loin de son chrono du championnat de Belgique (55.46). Hanne Claes a terminé 4e en 57.08, elle aussi loin de ses 55.36 qui l'avaient envoyée aux Jeux dimanche dernier. La Canadienne s'est imposée en Sage Watson en 55.58 secondes. L'Italienne Ayomide Folorunso a pris la 3e place en 56.80.

Asher-Smith remporte son duel contre Fraser-Pryce sur le 100m féminin

La Britannique Dina Asher-Smith a marqué son territoire en s’imposant sur 100 m devant la double championne olympique jamaïcaine (2008 et 2012) Shelly-Ann Fraser-Pryce. Asher-Smith s’est imposée en 10.88 (vent de -0,3 m/s), son meilleur chrono de la saison, devant Fraser-Pryce (10.95), la sprinteuse la plus rapide cette année (10.73), et l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou (11.09).

Zéro pointé pour les Belges qui visaient une qualification

En dehors des échecs des frères Borlée, de Robin Vanderbemden et Soufiane Bouchikhi, d'autres athlètes belges sont passés à côté du minimum requis pour les Mondiaux de Doha. C'est donc un zéro pointé sur la soirée. Sur le 400m féminin, Camille Laus a terminé 3e en 53.23, bien loin du 51.80 nécessaire. Devant elle à la 2e place, Imke Vervaet (53.22) s'est illustrée alors que Manon Depuydt a pris la 4e place (53.59). Sur le 1500m masculin, Ismaël Debjani n'a pas tenu le rythme des meilleurs et a fini 13e en 3:40.04, à plus de 4 secondes du minimum.

Au disque masculin, Philippe Milanov a déçu avec une 9e place et un meilleur lancer à 60.84 alors que 65m étaient demandés. L'heptathlonienne Hanne Maudens a elle aussi raté son pari en saut en longueur avec un bond à 5m80, près d'un mètre moins loin par rapport au 6m72 requis. Sur le 800m féminin, Renée Eykens a également manqué de fraîcheur pour atteindre son objectif avec une 8e place en 2:03.23 (2:00.60 requis). Enfin Michael Obasuyi a été disqualifié sur 110m haies et n'a donc pu défendre ses chances.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK