La Ligue Belge a élaboré un nouveau code de conduite pour remplacer la convention polémique

La Ligue Belge élabore un nouveau code de conduite pour remplacer la convention polémique
La Ligue Belge élabore un nouveau code de conduite pour remplacer la convention polémique - © JASPER JACOBS - BELGA

Ligue Royale Belge d'Athlétisme (LRBA) a annoncé dimanche l'élaboration "en consultation étroite avec les parties" d'un nouveau code de conduite en vue de la sélection pour l'Euro d'athlétisme en salle de Glasgow (1er-3 mars). La première convention que les athlètes devaient signer a suscité de vives polémiques ces derniers jours.

"Ces derniers jours, la LRBA a largement consulté une délégation des athlètes concernant le 'code de conduite relatif à la réglementation sur le port des équipements et du droit à l'image' dans le cadre des conditions de sélection imposées par la Ligue Royale Belge d'Athlétisme", a expliqué la LRBA dans un communiqué. "Sur cette base, et en consultation étroite avec les parties, un nouveau code de conduite a été élaboré. Il sera utilisé pour la sélection des Championnats d'Europe en salle de Glasgow. En outre, la LRBA s'engage à élaborer une solution à long terme pour les futurs championnats en consultation avec les personnes concernées pour les périodes à venir."

En début de semaine, les conditions stipulées dans la convention avaient suscité de vives polémiques. Il était ainsi demandé aux athlètes d'exposer au maximum l'équipement national officiel, sans le combiner avec des sponsors personnels, mais aussi de rétrocéder leurs droits à l'image. Des amendes allant jusqu'à 20.000 euros étaient prévues en cas de non-respect de cette convention. La majorité des athlètes avaient refusé de signer cette convention.

La LRBA avait rédigé cette convention suite un incident survenu l'été dernier à l'Euro en plein air de Berlin. Nafissatou Thiam avait décidé de concourir avec l'équipement national des Mondiaux de Londres, l'année précédente, car l'un des maillots mis à sa disposition s'était déchiré. Or, le nouveau sponsor principal de la fédération ne figurait pas sur celui que l'heptathlonienne a porté lors des premières épreuves. Le sponsor en question avait sommé la LRBA de faire respecter les termes du contrat. Thiam avait dû changer de maillot sous peine d'exclusion des championnats.

Thiam avait réagi vendredi dans un entretien avec la presse écrite. "Presque chaque ligne de cette convention pose problème! Il y a tout qui cloche. Le droit à l'image, c'est la seule façon pour un athlète de gagner sa vie, c'est du chantage", avait confié la championne olympique, du monde et d'Europe de l'heptathlon. "Je sais que la Fédération a des besoins financiers, mais ce ne sont pas les sportifs qui doivent souffrir des règles commerciales mises en place."

Vu les polémiques, la Ligue belge a revu sa copie. "La LRBA regrette l'émotion suscitée et espère qu'avec l'accord conclu sur ce nouveau code de conduite pour les Championnats d'Europe en salle, l'accent sera mis sur le sport afin que les athlètes puissent se concentrer pleinement sur la compétition", a conclu la LRBA

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK