La Fédé d'athlétisme fait marche arrière : "Heureusement qu'on a réagi !"

Image d'illustration
Image d'illustration - © TOBIAS SCHWARZ - AFP

Quelques jours après la sortie de son code de conduite plus que polémique, la Ligue Royale Belge d'Athlétisme (LRBA) a annoncé ce dimanche l'élaboration "en consultation étroite avec les parties" concernées d'un nouveau code de conduite en vue de la sélection pour l'Euro d'athlétisme en salle de Glasgow (1er-3 mars). Nous avons pu nous entretenir avec des athlètes qui ont reçu ce nouveau code de conduite. 

La première chose à savoir, c’est que les membres de la Fédération ont demandé aux managers des athlètes de faire une contre-proposition au code de conduite prévu par la Ligue. Cette contre-proposition a été entièrement acceptée.

Il n’y a plus aucune sanction dans cette nouvelle convention. En soit, on est dans la même situation qu’avant, où seul accord de principe unissait les athlètes et la Ligue mais cette fois-ci avec un contrat. Les athlètes s’engagent donc à porter l’équipement de la Fédération et ne risquent pas de sanctions éventuelles.

Cette convention sera d’application du 27 février au 4 mars, soit la durée des championnats d’Europe Indoor de Glasgow. Aux termes de la compétition, Fédération et athlètes s’assiéront autour de la table pour discuter et peut-être établir un nouveau code de conduite.  

"Heureusement qu’on a réagi. La Fédération a bien vu que cette convention n’avait aucun sens et qu’il n’avait pas le choix de faire marche arrière", nous a déclaré un athlète. "Cela montre bien les dysfonctionnements qu’il y a avec la Fédération."

Si la Fédération tente bien de sauver la face avec cette contre-proposition de code de conduite, le mal est déjà bien fait et la relation de confiance entre la Ligue et ses athlètes semble désormais rompue.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK