L'athlé belge à Belgrade : un carton…presque plein !

Deux médailles pour 4 disciplines représentées par 9 athlètes, la mini-délégation belge à l’Euro de Belgrade a fait le maximum. Et n’a pas déçu. Grâce bien entendu à nos deux valeurs sûres que sont Thiam et les " Tornados ".

Nafi-dépendance jusqu’en 2024

C’est une évidence, l’athlé belge est désormais dépendant des résultats de notre championne olympique. Qu’elle le veuille ou non sa médaille à Rio a tout changé. Médiatiquement parlant mais surtout mentalement pour la Namuroise. Elle ne doit plus rien craindre et surtout plus craindre personne. Invaincue depuis sa victoire aux JO, Nafi est sur un nuage et pour notre plus grand bonheur ça devrait durer. Des records perso, un titre de championne d’Europe avec une force tranquille incroyable pour une fille de 22 ans. La "Zen Thiam " attitude est un atout indéniable. Et je prends un pari avec vous ... Sans blessure (je croise les doigts) et si elle le souhaite Nafi sera sur TOUS les podiums des grands championnats auxquels elle participera jusqu’aux JO de 2024 (elle aura 30 ans). Cela nous laisse 2 jeux olympiques, 4 championnats du monde, 4 championnats d’Europe sans compter les indoor… bref du bonheur…encore du bonheur à venir.

L’avenir des Tornados

8e médaille en 18 finales de grandes compétitions internationales (la première aux JO de Pékin en 2008)…les relayeurs chers à Jacques Borlée ont assuré leur statut ici à Belgrade. Le coach avait misé sur la jeunesse en laissant Jonathan au repos. Cela a peut-être coûté l’or mais cela va peut être aussi nous rapporter sur le long terme. De l’expérience, du vécu pour les " gamins " du relais et de la confiance aussi. Borlée est un visionnaire, laissons lui le temps de construire l’avenir, car Kevin et Jo ne seront pas éternels. Sans pépin physique, les jumeaux seront encore là à Tokyo aux JO de 2020 (ils auront 32 ans) avant de laisser les clés de ce formidable projet. Un projet qui a mis la Belgique sur la carte du monde du tour de piste.

Le scandale Zagre

Incroyable imbroglio que ce 60 haies qui a puni Anne Zagre. Injustice, amateurisme, la Fédération européenne en testant grandeur nature de nouveaux blocks de départ ultra sensibles aux vibrations et de nouvelles technologies s’est ridiculisée. Et de nombreux athlètes en ont payé le prix. Anne ne méritait pas cela. Eliminée de cette façon c’est juste…un scandale. Mais la réaction pleine de sang-froid de la Bruxelloise prouve qu’elle rebondira. Je lui souhaite d’enfin trouver la consécration qu’elle mérite avec une finale mondiale en août.

Août…que j’attends avec impatience. Ces mondiaux de Londres du 4-13 août nous promettent de magnifiques perspectives. Car aux prestations du relais et de Thiam s’ajouteront celles de Milanov ou encore de Vanderplaetsen, Zagre et pourquoi pas de quelques autres noms prometteurs. Bref…vivement l’été !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK