Kevin Borlée : "Une bonne course pour terminer la saison"

Kevin Borlée : "Une bonne course pour terminer la saison"
Kevin Borlée : "Une bonne course pour terminer la saison" - © ERIC LALMAND - BELGA

Kevin Borlée a terminé 2e du 400 mètres du Mémorial Van Damme en 45.43, vendredi à Bruxelles.

"J'ai réalisé une bonne course malgré une dernière ligne droite difficile", dit Kevin Borlée. "Mais c'est la fin de saison et la fatigue est là. Je pense que ma saison a été bonne. J'ai performé au mieux, là où il fallait. Mais la grosse densité mondiale était inattendue. On ne sait rien y faire, on n'a aucune influence sur cela. Il y a encore beaucoup de choses à discuter pour aller plus vite en 2016. Nous retiendrons tout le positif de 2015 et nous travaillerons les détails à changer, des détails qu'il faut encore bien identifier. Je ferai sans doute de la salle comme en 2015, ce que je pourrais enchaîner avec un bon stage par la suite".

Dylan Borlée a été en délicatesse avec son ischio depuis le mois de juin. Malgré son forfait en finale du relais mondial de 4 x 400 mètres, le cadet des frères Borlée, 6e du 400 m, est satisfait de sa longue campagne.

"J'ai eu l'impression de marcher sur un champ de mines depuis juin dernier avec cet ischio fragile. La décision prise in extremis de ne pas courir la finale mondiale a été la bonne car qu'aurais-je fait en course? Ma saison a été hyper-longue avec l'indoor, les relais, l'Euro, la course au minimum. J'ai certes pris beaucoup d'expérience en 2015. Je termine la saison avec 46:45 (6e). La fatigue physique est là. Je suis heureux d'enfin pouvoir prendre du repos".

Olivia Borlée s'est classée 8e du 200 mètres en 23.43. La Bruxelloise visait secrètement la qualification olympique pour les JO de Rio en 2016 (23.20).

"J'ai pris un très bon départ mais je me suis sentie fatiguée dans la 2e partie de la course. Je n'avais tout simplement pas les jambes. Ce chrono de 23.20 pour les JO n'est pas une obsession mais si je l'avais quand même quelque part dans ma tête au Van Damme. Dommage que je n'y suis pas arrivée car cela m'aurait enlevé le poids de la course à la qualification en 2016. Même si j'ai été un peu freinée en mai, je pense que ma saison est satisfaisante. La balance penche plutôt vers l'optimisme", a déclaré Olivia Borlée.

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK