Kevin Borlée se sent toujours diminué, Jacques croise les doigts pour la série

A deux jours des séries du 4x400m, Jacques Borlée a annoncé l'ordre probable de son relais. Kevin Borlée, qui se remet toujours de sa gastro-entérite, devrait pouvoir tenir sa place. Il devrait même être placé en quatrième position.

Kevin s'est entraîné avec le groupe ce jeudi. Il se sent toujours diminué physiquement. "Ce matin, on a dû le forcer à participer à la séance (des transmissions en virage)", explique coach Jack. "Le médecin était derrière lui et lui disait qu'il devait absolument se bouger. Il avait très difficile. Je croise les doigts. J'espère que dans 48 heures, il sera prêt. J'ai demandé à Jonathan et Dylan de l'emmener manger à l'extérieur (de l'hôtel) pour qu'il bouge."

"Le traitement médical est terminé et le staff a fait un travail exceptionnel
", reprend le sélectionneur du relais. "Ce qui est particulier, c'est qu'il est tombé malade après deux 400m. Il a été très affaibli. Seul le temps, peut lui permettre de revenir à son meilleur niveau. Le médecin (le docteur Parys) est assez confiant. Selon lui, il pourrait même être plus fort que jamais samedi et dimanche".

Malgré ces informations pas vraiment rassurantes, Jacques Borlée s'en tient pour l'instant à son plan A. Et donc sauf changement de dernière minute, c'est Dylan Borlée qui lancera le relais. Il passera ensuite le témoin à son frère Jonathan. Robin Vanderbemden et Kevin Borlée assureront les deux derniers tours de piste.

Si le champion d'Europe de Barcelone devait renoncer, la composition évoluera (Julien Watrin est le premier réserviste) et l'ordre pourrait également être modifié. En cas de qualification pour la finale des changements sont également possibles.

Jacques possède en tout cas plusieurs possibilités avec ce groupe (il faut y ajouter Jonathan Sacoor) qu'il considère comme le plus fort depuis qu'il s'occupe du relais. "Je pense qu'ils peuvent battre le record de Belgique et peut-être faire en dessous de 2'58''. Maintenant la concurrence est phénoménale avec les Etats-Unis, la Jamaïque et le Bostwana. Il y a une douzaine d'équipes qui peut rentrer en finale. Ce sera le premier objectif". Dans cette lutte acharnée, "l'expérience et les passages de témoins" pourront faire la différence. Ça tombe bien, ce sont deux des atouts des Tornados.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir