Kévin Borlée : "Des championnats du monde, c'est le niveau des Jeux Olympiques"

Ce week-end, les Belgian Tornados entreront dans leur saison… avec une participation aux championnats du monde de relais, les World Relays 2017, aux Bahamas.

"C’est la troisième année et c’est toujours un plaisir. C’est même l’idéal pour démarrer la saison. J’ai eu de petits problèmes au tendon suite à l’année dernière mais la préparation se passe bien. On n’est pas encore au point où on se trouvait il y a un an ou deux mais ça se met en place tout doucement. Des championnats du monde, c’est le niveau des Jeux Olympiques. Grâce à mon expérience, j’espère pouvoir aborder cette année différemment, avec sérénité. Ca fait un moment qu’on répète les années au même niveau… On sait comment ça fonctionne, on sait ce qu’on doit faire. On essaie d’ajouter de la sérénité et du plaisir à ce cocktail", a précisé Kévin Borlée à notre micro.

Cette année, le relais 4 x 400 mètres belge souffle sa dixième bougie : "C’est notre première course de la saison, ce sera une mise au point pour nous. On va voir où on se situe. Notre objectif reste les Mondiaux de Londres… J’espère que l’histoire se poursuivra jusqu’aux prochains Jeux Olympiques. On a beaucoup de talent en Belgique, il faut montrer aux athlètes que c’est possible pour la suite. Si on avait créé plus d’envie et plus de projets comparables, on aurait sans doute encore plus de médailles."

L’équipe belge devra malheureusement s’aligner sans Jonathan Borlée. "Ce sera très difficile sans lui. On est très tôt dans la saison donc on savait que ce serait très compliqué et qu’on arrivait un peu en terrain inconnu. L’absence de Jonathan n’enlève rien à l’envie, on va se défoncer sur la piste. Si on court à 200% de nos possibilités, il y a toujours quelque chose qui peut arriver…", a conclu Kévin Borlée.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir