Jacques Borlée répond à la Ligue Belge Francophone d'athlétisme dans une lettre ouverte

temporary-20190308071148
temporary-20190308071148 - © DIRK WAEM - BELGA

Jacques Borlée a tenu à répondre vendredi soir à la lettre ouverte de la Ligue Belge Francophone d'Athlétisme ce jeudi dans laquelle la LBFA annonçait ne plus vouloir collaborer avec l'entraîneur et coach des Belgian Tornados, le relais national du 4X400 mètres, sacré encore champion d'Europe en salle dimanche dernier à Glasgow. Jacques Borlée évoque principalement l'idée de trouver un meilleur cadre que la Ligue francophone pour évoluer... il pourrait donc s'agir de la ligue flamande. Mais cela pourrait attendre la fin de saison, pour éviter de nombreux désagréments contractuels notamment. 

Voici la lettre dans son intégralité :

"J'aime l'athlétisme par-dessus tout et ce sport m'a tant apporté. J'y ai mis une grande part de ma vitalité, j'ai tenté d'aider des athlètes à construire leurs carrières; y compris les miens.

Pour y arriver j'ai dû me battre pour faire avancer le projet qui me tenait à cœur : amener dans mon groupe d'athlètes, le professionnalisme dont je savais qu'ils avaient besoin. Cette cellule est efficace et dynamique; elle doit aussi une part de ses succès aux aides multiples que j'ai pu obtenir auprès de ceux qui ont compris ma détermination.

Je suis heureux de tous les résultats que j'ai pu initier grâce aux talents des athlètes.

Pour moi, seul l'ATHLETE compte dans toutes ses complexités; c'est ma priorité.

Le sport de haut niveau est dur et exigeant, deux caractéristiques que je cultive à titre individuel et collectif. Cela m'amène parfois à manifester mes convictions trop haut ou trop fort.

Vu les importantes échéances à court terme, il m'est urgent de réfléchir à un cadre plus harmonieux que celui qui existe aujourd'hui. J'y suis déterminé.

Une fois cette réflexion (rapide) aboutie, j'en partagerai l'esprit avec mes proches et puis les instances officielles, je l'espère sincèrement, avec elles en dévoiler les contours au public et aux médias.

Dans l'intervalle je garderai la réserve que la situation justifie.

"Pour que l'athlétisme belge grandisse et prospère."

Jacques Borlée

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK