Jacques Borlée : "Ces Mondiaux de relais, encore un moment d'exception"

Michael Rossaert, Kévin Borlée, Dylan Borlée et Julien Watrin (de gauche à droite)
Michael Rossaert, Kévin Borlée, Dylan Borlée et Julien Watrin (de gauche à droite) - © RTBF.be

Le 4 x 400 mètres belge disputera ce week-end les championnats du monde de relais aux Bahamas. Les Tornados s’aligneront ensemble pour la première fois de la saison.

"Ces Mondiaux de relais, c'est encore un moment d'exception. L'enjeu ne sera toutefois pas crucial. Si on atteint la finale, on sera d'office qualifié pour les Mondiaux de Londres mais grâce aux résultats obtenus aux Jeux à Rio où on a battu deux fois le record de Belgique, on sera d'office à Londres avec peut-être le 9ème temps. Ici, on veut engranger avant tout de l'expérience. Face aux meilleurs du monde, on peut apprendre énormément", a expliqué Jacques Borlée, l'entraîneur des Tornados, au micro de notre collègue RTBF Vincent Langendries.

En ce qui concerne l'absence de Jonathan Borlée, victime d'une contracture, il se veut rassurant : "S'il s'agissait des Mondiaux de Londres, il serait là et on ferait tout pour qu'il court. Ici, c'est le début de la saison. Il s'est déjà entraîné ce matin et on ne veut pas prendre de risque".

Bref, les ambitions aux Bahamas sont revues à la baisse. "On va quand même essayer d'atteindre la finale et de lancer la saison de Kevin, Dylan (Borlée) et Julien (Watrin) et ce sera aussi quelque chose d'exceptionnel pour Michael Rossaert, un jeune nouveau qui a montré d'excellentes choses l'année dernière. On prépare l'avenir".

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir