Il y a 40 ans, Ivo Van Damme gagnait sa première médaille olympique

Ivo Van Damme
2 images
Ivo Van Damme - © BELGA

Nous sommes le 25 juillet 1976, il y a 40 ans jour pour jour. Les Jeux Olympiques de Montréal ont débuté il y a une semaine. Et c'est l'athlétisme qui fait les gros titres des journaux.
La Belgique retient son souffle... Ivo Van Damme est en finale du 800 mètres, à 22 ans seulement. Il termine deuxième, derrière le Cubain Alberto Juantorena. Son temps, 1'43"86. Un nouveau record de Belgique, qui tient toujours, en 2016.
Quelques jours plus tard, Ivo Van Damme gagne une deuxième médaille d'argent, sur le 1.500 mètres. Il n'est devancé que par le Néo-Zélandais John Walker.
Ils sont rares, les Belges qui ont gagné plusieurs médailles aux Jeux Olympiques. Ivo Van Damme en aurait certainement remporté d'autres, 4 ans plus tard, 8 ans plus tard...

Mais le destin en a décidé autrement. Le 29 décembre 1976, Ivo Van Damme perd la vie, dans un accident de voiture.
Tout le monde a déjà entendu parler du Mémorial Van Damme, organisé pour la première fois en 1977, pour lui rendre hommage, et qui est devenu l'un des meetings les plus importants de la planète. Mais les plus jeunes ne savent peut-être pas quel grand athlète il était, et quel retenissement ses deux médailles d'argent ont eu, à l'époque.
En 1976, Wilfried Meert était journaliste sportif pour le Laatste Nieuws. Il a ensuite été l'un des 7 journalistes qui ont créé le Mémorial Van Damme. Il en est toujours l'un des patrons. Il se souvient de ce fameux été 1976 à Montréal... "Ivo Van Damme serait devenu l'"Eddy Merckx" de notre athlétisme, s'il n'était pas parti à l'âge de 22 ans. C'était un gars qui avait un charisme énorme. Certains l'appelaient le "James Dean" de l'athlétisme. Il avait gagné une popularité énorme en très peu de temps. A son retour au pays, il y avait beaucoup de monde à l'aéroport. Dans la petite commune de Veltem, où il vivait, on a organisé une cérémonie pour lui, 15 jours après les Jeux. Il y avait des dizaines de milliers de spectateurs, venus l'applaudir. Ca situe un peu le personnage. Il était beau à voir courir, il avait un très beau style. Et ses adversaires de l'époque disaient que Van Damme aurait été leur adversaire le plus tenace les années suivantes. Il était déjà deux fois vice-champion olympique, et tout le monde pensait qu'en 1980, l'homme à battre serait sûrement lui."
Ecoutez Wilfried Meert...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK