Dylan Borlée s'est fait surprendre dans le final: "Si on ne passait pas, je m'en serais voulu toute ma carrière"

La Belgique, avec Robin Vanderbemden, Camille Laus, Imke Vervaet et Dylan Borlée, préféré à son frère Kevin, s'est qualifiée pour la finale du relais mixte 4x400 mètres des championnats du monde d'athlétisme, samedi à Doha. Le quatuor, 4ème de sa série, a été repêché au temps. Pourtant, la Belgique semblait en bonne position pour obtenir une des places directement qualificatives mais Dylan Borlée, le dernier relayeur, s'est fait surprendre dans les derniers mètres.

"Si on ne passait pas, je m'en serais voulu toute ma carrière" explique Dylan Borlée au micro de notre envoyé spécial David Bertrand. "Je pensais être facilement devant. Je regardais les écrans. Et j'étais facile. je ne suis même pas fatigué. je m'en veux terriblement, même avec la qualification."

"J'ai très mal jugé sur l'écran, je m'en excuse auprès de l'équipe. Ils ont vécu un moment stressant et je m'en veux."

Du côté de Camille Laus, 2ème relayeuse, ont savoure cette qualification car elle est synonyme de ticket pour les Jeux olympiques de Tokyo l'an prochain. "C'était l'objectif aujourd'hui" souligne le sportive belge, qui maintenant attend impatiemment la finale du relais mixte, ce dimanche. "Tout est possible dans une finale. je pense qu'on peut encore améliorer le chrono. On verra bien et on va surtout aller chercher du plaisir."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK