Des athlètes dopés volontairement: des performances étonnantes

De l'EPO, des corticoïdes, des hormones de croissance mais aussi des auto-transfusions. Tout ça, à micro-dosage. Pour prouver deux choses: Que le recours à des produits interdits, même à faible dose, améliore les performances et, ensuite, qu'il est facile pour un sportif de passer à travers les mailles de la lutte anti-dopage et du passeport biologique. Pierre-Etienne Léonard est le journaliste qui a réalisé cette enquête. Découvrez sa réaction au micro de notre collègue David Bertrand.

M. Berger et D. Bertrand

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK