Coronavirus : le triathlon mondial à l'arrêt jusqu'à fin avril

Le triathlon mondial à l'arrêt jusqu'à fin avril à cause de la pandémie de coronavirus
Le triathlon mondial à l'arrêt jusqu'à fin avril à cause de la pandémie de coronavirus - © THIERRY DEKETELAERE - BELGA

Suite à la propagation rapide du coronavirus dans le monde entier, le Conseil exécutif de la fédération internationale de triathlon (ITU) a décidé de suspendre toutes ses activités jusqu’au 30 avril. La mesure comprend la suspension de toutes les compétitions du calendrier mondial de triathlon, des cours, des camps et des autres activités. Pour rappel, le triathlon combine le cyclisme, la natation et la course à pied.

Toutes les épreuves du calendrier mondial du triathlon et du calendrier continental sont immédiatement reportées jusqu’à nouvel ordre. L’ITU recommande vivement à toutes les fédérations nationales affiliées d’étendre les mesures à leur territoire afin d’éviter la propagation du virus.

Tous les classements mondiaux, les classements de qualification olympique, les classements de paratriathlon et les classements de qualification paralympique seront immédiatement gelés, à partir du lundi 16 mars 2020, précise l’ITU.

Marisol Casado, présidente de l’ITU et membre du CIO, a déclaré : "C’est une décision difficile à prendre, et vous pouvez avoir ma parole que nous la prenons avec comme priorité absolue la santé et la sécurité des athlètes, des entraîneurs, des officiels, des animateurs, du staff, des bénévoles et des spectateurs, de toute la famille du triathlon. Nous prenons cette décision avec la conviction que nous devons tous prendre notre part pour prévenir et arrêter la propagation du virus. C’est notre responsabilité, en tant que société. Et le fait que nos athlètes, entraîneurs, officiels et staffs voyagent à travers le monde en cette période difficile n’est pas une chose que nous, les organisateurs du triathlon mondial, sommes prêts à risquer".

Samedi, la manche d’ouverture de la Coupe du monde s’est encore déroulée à Mooloolaba, en Australie. La Britannique Vicky Holland et le Néo-Zélandais Ryan Sissons s’y sont imposés. Notre compatriote, Hanne De Vet, seule belge en lice, a été contrainte à l’abandon suite à une chute lors d’un entraînement à vélo.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK