Christian Maigret sur les relations avec Jacques Borlée: "C'est un point de non-retour"

La Ligue francophone d'athlétisme ne souhaite plus collaborer avec Jacques Borlée, l’entraîneur du relais 4x 400m, multi-médaillé dans différents championnats. La Ligue lui reproche ses attaques incessantes, mensongères et diffamatoires.
La goutte qui a fait déborder le vase ? C’est sa sortie médiatique avant l'Euro de Glasgow concernant la polémique autour des équipements des athlètes. Pour la fédération, on a atteint un point de non retour. 

"En ce qui concerne la Ligue belge francophone d'athlétisme, on ne veut plus travailler avec lui" explique Christian Maigret, directeur technique de la ligue francophone d'athlétisme. "Cela devient compliqué, c'est un point de non-retour."

"C'est une discussion sensible car il y a quand même des résultats avec les 4X400 mètres. On ne peut pas le nier" conclut le dirigeant. Mais quel club ou société privée peut accepter des propos diffamatoires de l'un de ses collaborateurs? C'est considéré comme une faute grave. Il n'y a que chez nous que cela se passe comme cela."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK