Bilan belge exceptionnel à Torun : revivez les 5 médailles de la Belgique

La Belgique repart de Torun avec un grand sourire dimanche soir. La délégation belge la plus nombreuse de l’histoire (30 athlètes) s’est en effet surpassée en ramenant 5 médailles de ces championnats d’Europe en salle. Du jamais vu pour les couleurs noir-jaune-rouge dans cette manifestation. Un bilan plutôt inattendu pour nos Belges qui ont même terminé à la 4e place du tableau des médailles avec 2 or, 2 argent et 1 bronze. Seuls les Pays-Bas (4-1-2), Portugal (3-0-0) et la Grande-Bretagne (2-2-1).

Nafi Thiam et Noor Vidts : un doublé historique en pentathlon pour lancer la campagne

Elle était la grande star belge de ces championnats d’Europe en salle et elle a répondu présente. Nafissatou Thiam a une nouvelle fois montré qu’elle était la reine des épreuves multiples vendredi en décrochant l’or sur le pentathlon (4904 points), son 5e titre majeur après ceux européens en salle (2017) et en plein air (2018), son sacre olympique (2016) et son or mondial (2017).

Une joie belge attendue qui a été amplifiée par la deuxième place moins prévisible obtenue par l’autre Belge en lice : Noor Vidts (4791). A 24 ans, elle s’est offert une première médaille internationale importante et a même permis à la Belgique de réaliser un doublé historique. Il faut en effet remonter aux années 70 pour retrouver la trace d’un doublé belge. A l’époque, Emiel Puttemans avait remporté le titre continental du 3000m devant Willy Polleunis (1973) puis Paul Thys (1974).

 

Elise Vanderelst, un vent de fraîcheur sur le 1500m féminin

"C’est un truc de fou. Je ne réalise pas !" Elise Vanderelst ne s’attendait manifestement pas à décrocher la médaille d’or du 1500m féminin samedi… Et pourtant, la Montoise a dégoûté ses adversaires dans la dernière ligne droite de la course pour franchir la ligne le poing en l’air. Un finish foudroyant lors d’une course tactique qui l’aura vu émerger en 4 : 18.44, un chrono bien plus lent que son record de Belgique 4 : 05.71.

A 23 ans, elle a signé là la plus belle performance d’une jeune carrière qui s’annonce prometteuse.

Thomas Carmoy, un bond vers le bronze

La moisson belge s’est poursuivie dimanche sur le temps de midi avec un nouvel espoir de l’athlétisme noir-jaune-rouge protagoniste. Thomas Carmoy, 21 ans, a en effet conquis la médaille de bronze lors du concours du saut en hauteur. Grâce à son bond à 2m26 au premier essai, il a su devancer la concurrence malgré ses erreurs à 2m29 (son record est de 2m28).

S’il a terminé loin des deux premières places de Nedasekau (2m37) et de Tamberi (2m35), le champion d’Europe junior 2019 quitte son premier grand championnat avec des étoiles plein les yeux et une médaille autour du cou.

Ambitieux, le Carolo veut désormais se concentrer sur son nouvel objectif : la qualification pour les Jeux Olympiques.

Isaac Kimeli, premier des humains sur le 3000m

On attendait les Belgian Tornados dimanche soir (ils termineront 4es du relais 4x400m) mais c’est finalement Isaac Kimeli qui a offert une 5e médaille à la Belgique dans ces championnats d’Europe.

Le Brabançon flamand a décroché la médaille d’argent sur le 3000m en s’offrant la concurrence espagnole dans les derniers hectomètres… alors que le Norvégien Jakob Ingebrigtsen s’envolait vers un 2e or dans ces championnats d’Europe après son succès sur 1500m.

Bien aidé par Robin Hendrix, autre finaliste belge de ce 3000m, Kimeli s’est dit "stimulé par les médailles belges décrochées lors des jours précédents". Un état d’esprit à prendre en exemple pour les prochaines manifestations.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK