Berings : "Un peu déçue mais fière parce que je reviens de loin"

Berings : "Un peu déçue mais fière parce que je reviens de loin"
Berings : "Un peu déçue mais fière parce que je reviens de loin" - © DIRK WAEM - BELGA

Il n'y a pas eu de miracle pour Eline Berings dans les séries du 100 m haies des championnats du monde d'athlétisme. Vendredi en fin de matinée, l'athlète de Merxem a terminé en 7e position la 4e des cinq séries. Le temps de 13.35 la classe en 33e position des 40 participantes. Seules les quatre premières des cinq séries et les quatre autres meilleures performances chronométriques se retrouvent vendredi soir (20h05) pour se disputer les 8 places de finalistes à l'occasion des trois demi-finales.

"J'ai eu des sensations bizarres, pas la fréquence nécessaire, je n'étais pas super bonne au niveau technique. C'est sans doute cela la différence avec les petites courses que j'ai courues cette saison. Ici, c'est une autre dimension. C'était sans doute une marche trop haute pour moi."

"C'est dommage parce que la forme est certainement bonne. Elle est meilleure que le chrono que j'ai signé. Je me sentais capable de courir en 13.00 secondes (la dernière qualifiée au temps a franchi la ligne en 13.12, ndlr). Encore faut-il le faire. Et on n'a qu'une chance pour le réaliser. C'est difficile de rester constamment à son meilleur niveau. Je ne suis pas assez constante autour de 13.00 secondes. Au niveau mondial, c'est indispensable. Je suis un peu déçue mais je suis fière parce que je reviens de loin".

Berings a vécu des années de galères et de blessures avec notamment deux opérations au genou.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir