Ben Broeders qualifié pour la finale du saut à la perche: "Mes Mondiaux sont réussis"

Ben Broeders participera à la finale du saut à la perche des championnats du monde d'athlétisme de Doha. Le recordman de Belgique est parvenu à figurer parmi les douze athlètes qui se sont extraits des qualifications. "C'est ma barre franchie à 5m70 au premier essai qui a été déterminante. Mais je suis très content de l'ensemble de mon concours."

Le Louvaniste, qui a dépossédé cette année Arnaud Art du record national, découvrait à 24 ans les Mondiaux, un an après des débuts manqués à l'Euro de Berlin (trois échecs à 5m16 en qualification). Son manque d'expérience a failli lui un tour en fin d'épreuve.

"Le concours a été très long (2h30), je n'en ai pas l'habitude et j'ai commencé à avoir faim. Je n'étais pas fatigué à 5m75 (3 échecs, NDLR), mais l'attente entre 5m70 et 5m75 a été très longue, je n'étais plus dans le rythme."

La "barre d'entrée" en finale avait été située à 5m75, un centimètre sous le record national réussi le 29 juin dernier à Hof en Allemagne. Broeders avait égalé le précédent à 5m71 huit jours plus tôt à Zweibrücken.

Broeders a débuté son concours par un échec à 5m45, rapidement oublié par un excellent 2e essai (20 cm au-dessus de la latte). A ce stade du concours à peine deux des trente perchistes avaient été éliminés.

La sélection s'est à peine opérée à 5m60. Broeders n'a échoué que de très peu lors de sa première tentative. "Une faute stupide" dixit l'intéressé. La barre était accrochée par son ventre dans sa phase descendante. Là encore son deuxième essai était impeccable.

Le protégé de Steven Taeleman se retrouvait parmi les 23 encore présents à 5m70, une hauteur qu'il effaçait dès son premier essai. Pas moins de 9 de ses rivaux ont échoué à ce niveau. Restaient donc 14 hommes pour 12 places.

En cas d'échec à 5m75, ce qui s'est produit, l'actuel 19e au ranking mondial ne devait pas voir plus de deux des trois athlètes qu'il devançait au nombre d'essais franchir la barre de qualification, ce qui s'est produit.

"Techniquement c'était bon aujourd'hui. C'est la leçon à tirer en vue de la finale. Je vais tenter une perche plus dure (pour aller plus haut, NDLR) parce que celle de mon record, utilisée aujourd'hui, est trop souple."

Ben Broeders devient le 3e perchiste belge à figurer en finale des championnats du monde, après Kevin Rans (10e en 2005 et disqualifié en 2009) et Arnaud Art (non classé en 2017).

"Je vais l'aborder sans pression. Mes Mondiaux sont réussis. J'aimerais figurer dans le Top 10", ajoute le 3e finaliste belge à Doha (après Claire Orcel, Isaac Kimeli) et avant la qualification du 4X400 mixte.

Broeders est assuré de grimper au ranking IAAF qui peut mener à Tokyo. "C'est la cerise sur le gâteau, mais je crois que je peux passer les 5m80 (la hauteur directement qualificative en vue des JO).

Les douze finalistes de Doha se disputeront le titre mondial mardi à partir de 19h05 (belges).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK