Athlétisme : records du monde battus en 10.000m messieurs et 5.000m dames

L'Ougandais Joshua Cheptegei a battu le record du monde du 10.000 m en 26 min 11 sec 00, mercredi à Valence.

Le champion du monde du 10.000 m (24 ans) efface des tablettes Kenenisa Bekele, qui avait couru la distance en 26 min 17 sec 53, le 26 août 2005 à Bruxelles. Cheptegei avait déjà dépossédé le légendaire Ethiopien de son record du monde du 5.000 m le 14 août à Monaco en 12 min 35 sec 36.

L'Ethiopienne Letesenbet Gidey a quant à elle battu le record du monde du 5.000 m en 14 min 06 sec 62/100 (bien 62, temps corrigé par les organisateurs), mercredi à Valence.

Elle efface ainsi des tablettes sa compatriote Tirunesh Dibaba, qui avait parcouru la distance en 14 min 11 sec 15 en 2008.

A 22 ans, Gidey s'offre le premier exploit de sa jeune carrière, un an après avoir raflé la médaille d'argent du 10.000 m aux Mondiaux de Doha derrière la Néerlandaise Sifan Hassan.

Emmenée par deux lièvres jusqu'aux 3.000 m et aidée par un système lumineux tout au long de la piste, l'Ethiopienne, double championne du monde juniors de cross (2015, 2017), a réussi à maintenir une cadence d'enfer jusqu'au bout pour surclasser le temps de Dibaba.

Ce record du monde, comme les chronos stratosphériques de plusieurs autres athlètes depuis la saison dernière, notamment Sifan Hassan (deux titres mondiaux sur 1.500 m et 10.000 m, record de l'heure), va relancer le débat sur les "chaussures magiques" de la route à la piste. L'équipementier Nike, celui de Gidey, a en effet produit deux nouveaux modèles de pointes, autorisés par World Athletics, soupçonnés d'améliorer grandement la performance, ce qu'aucune étude n'a encore avalisé.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK