41 lièvres pour tenter de battre un record... c'est déjà un record...

Le Kenyan Eliud Kipchoge
Le Kenyan Eliud Kipchoge - © BEN STANSALL - AFP

Le Kenyan Eliud Kipchoge va séjourner ces prochains jours à Vienne.  C'est là qu'il tentera de battre le record du monde du marathon, samedi ou dimanche (cela dépendra de la météo).  En réalité, il ne veut pas seulement battre son record (qui est actuellement de 2 heures, une minute, et 39 secondes), il veut devenir le premier homme à courir un marathon sous les deux heures.  
Il avait effectué une première tentative, en 2017, sur le circuit de Monza, en Italie.  Il avait échoué, terminant son parcours de 42 km et 195 mètres en deux heures et vingt-cinq secondes.  
Cette fois, il a choisi le Parc du Prater, à Vienne, et un circuit d'un peu moins de dix kilomètres.  Le revêtement en asphalte est en parfait état.  Et le parcours est bordé d'arbres, qui protégeront le Kényan du vent. 
Et surtout, Eliud Kipchoge ne sera pas seul.  Il va se faire aider de...  41 lièvres.  L'organisateur de l'événement, Ineos, a publié la liste de ces coureurs.  Et elle est impressionnante.  Ensemble, tous ces "meneurs d'allure", ces "assistants de course" ont gagné 55 médailles, dans des Jeux Olympiques ou des Championnats du monde.  Il y aura notamment Paul Chelimo, Bernard Lagat, et les trois frères Ingebrigtsen.   
Si Kipchoge parvenait à battre son record du monde, son nouveau chrono ne serait pas homologué par la Fédération Internationale d'Athlétisme.  Parce que les lièvres seront régulièrement changés, et parce que la tentative ne se déroulera pas dans le cadre d'une compétition officielle.   Son chrono de Monza n'avait pas été officialisé non plus.  
Mais peu importe, pour le marathonien africain.  Il veut être le premier à descendre sous les deux heures.  La barrière est mythique.  Certains avancent déjà que la faire tomber serait comparable à ce qu'avait été la première ascension de l'Everest.  D'autres affirment que cette tentative, très médiatisée, n'est qu'un coup de pub, un grand show, qui profitera surtout au sponsor.  

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK