Ariel et Pep: quand "footer" tue

Erik Libois
Erik Libois - © RTBF

Chaque semaine, Erik Libois vous livre son regard décalé et volontairement subjectif sur le monde impitoyable du football.

Ils ont en commun de prester au top dans leur secteur. D’avoir tiré leur club pendant quatre ans.  D’appliquer tous deux le 4-3-3. De ne pratiquer que très parcimonieusement la tournante pour leurs cadors… au point qu’arrivés dans la phase décisive de la saison, certains de ceux-ci sont total cramés.

Mais si l’un part en ayant loupé ses deux derniers rendez-vous principaux (Liga et Champions League), le second sera champion… malgré toutes les critiques. Et le gars sacré ne sera pas celui qu’on croit. Car oui : Jacobs aura, pour sa dernière saison, un titre que Guardiola n’aura pas.

" Je comprends Pep ", a dit Ariel. Le quotidien dans un club du top, ça use, ça use – et pas que les souliers. Le chauve catalan éprouve le besoin de souffler : vous avez les meilleurs joueurs du monde, vous gagnez tout ou presque, tout le monde (sauf Mourinho bien sûr…) vous adore. Mais à la fin, vous êtes las, las, las. De la pression, des projos braqués sur vous huit jours sur sept, du matin au soir, du coucher au lever. Des milliers de Socios, des millions de fans, des milliards de followers par-delà la Voie Lactée. Et chacun pour analyser le moindre mot, la moindre virgule, le moindre fait et geste. Alors, vous pensez, avec un coach qui manie l’ironie cynique...

Car pour Jacobs, tout cela use aussi. Prenez deux photos d’Ariel Tombal : la première à son arrivée, la seconde aujourd’hui... Même Van Holsbeeck compatit… et témoigne : naguère, le DG mauve y a aussi laissé quelques soucis cardiaques. Car si fumer tue, " footer " tue aussi, à petit feu. Gérard Houiller a dû stopper le coaching par ordre du médecin. Et depuis que la clope est interdite sur les bancs de touche en cours de match, on en connaît dont la fréquence cardiaque a dangereusement augmenté. Et on ne vous cause même pas ici des accidents de type Muamba.

Oui, le sport de haut niveau, celui que tous nous chérissons, n’est pas très bon pour notre santé – mentale ou autre. Interrogé sur sa longévité, malgré le cigare et le petit scotch, Churchill avait révélé son secret : " Le sport. Surtout… pas de sport. " Sir Winston aurait donc raison ?

E. Libois

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK