Mbokani et Kebano, décisifs, envoient la RDC en demi-finale

Dieumerci Mbokani
Dieumerci Mbokani - © KHALED DESOUKI - BELGAIMAGE

Duel fraternel à Bata, en Guinée Equatoriale, entre le Congo et la République Démocratique du Congo lors des quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Menée 2-0, la RDC a trouvé les ressources nécessaires pour s'imposer 2-4 et se hisser en demi-finales au terme d'un deuxième acte haletant. Dieumerci Mbokani, auteur de deux buts, et Neeskens Kebano, un assist, rencontreront le vainqueur de Côte d'Ivoire - Algérie mercredi pour une place en finale.

Premier de son groupe, le Congo était invaincu et faisait office de favori face à la RDC. Après trois nuls, les "Léopards" se sont qualifié grâce au nombre de buts marqués. Après une première mi-temps stérile, le Congo a trouvé deux fois la faille dans la défense adverse grâce à des buts de Dore (55') et Bifouma (62').

Les joueurs de la RDC vont alors renverser la vapeur grâce notamment à Dieumerci Mbokani. Bien servi par Bolasie, l'ancien Anderlechtois a sonné la révolte (65'). A la 75ème, Bokila a rétabli l'égalité avant que Neeskens Kebano (Charleroi), à peine rentré en jeu, serve Kimwaki (81') pour donner l'avantage aux "Léopards". En toute fin de match, Dieumerci Mbokani (91') vint donner au score ses allures définitives. Chancel Mbemba (Anderlecht) a joué tout le match.

Les "Léopards" affronteront mercredi en demi-finale le vainqueur du choc dominical entre la Côte d'Ivoire et l'Algérie. Ils n'étaient plus apparus dans le dernier carré continental depuis 1974, année de leur second titre à ce jour.

Ils restaient aussi sur neuf matches sans victoire en CAN. "On n'a pas envie de rentrer sans avoir gagné", avait prévenu vendredi leur sélectionneur Florent Ibenge. Mission accomplie, de surcroît dans un derby entre les deux pays tout juste séparés par le fleuve Congo.

Le Congo de Claude Le Roy (8ème CAN pour l'entraîneur français, un record), de son côté, a tout de même réussi son tournoi puisqu'il a connu en 2015 sa première victoire dans une CAN depuis 41 ans.

"Ça fait plaisir de jouer mon premier match, a déclaré après la rencontre Neeskens Kebano. Je n'ai pas pu débuter plus tôt vu les petits problèmes que j'ai eus. Le coach m'a fait entrer dans le match et m'a fait confiance, je me devais de mouiller le maillot dans ce match très particulier. On perdait 2-0, quand on rentre on essaie de donner le maximum et c'est ce que j'ai réussi à faire".

"En première mi-temps, on était déçus, en deuxième on a appliqué les consignes de l'entraîneur et on a joué plus devant, a pour sa part analysé Dieumerci Mbokani. C'est incroyable pour moi, parce que tout le monde était en train de me critiquer, mais j'ai bien travaillé dans la semaine. C'était un match décisif. Je suis un buteur, et c'était un match difficile pour moi parce que je ne marquais pas depuis trois matches. En deuxième mi-temps j'ai beaucoup couru, j'ai pris des ballons et j'ai marqué, c'est le travail des attaquants. Maintenant on va jouer la demi-finale, on va travailler pour arriver en finale".

 

Belga

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK