Le Standard réagit au tifo montrant Defour décapité

Olivier Smeets, chargé de Communication du Standard
2 images
Olivier Smeets, chargé de Communication du Standard - © RTBF.be

Ce dimanche, lors de la montée au jeu des joueurs du Standard et d'Anderlecht, la T3 de Sclessin a brandi une banderole, qualifiée par beaucoup de "choquante", représentant Steven Defour décapité. Olivier Smeets, chargé de la communication au Standard, a officiellement réagi. Les dirigeants du club liégeois ont, de toute évidence, été piégés. La ville de Liège est indignée et a décidé, de son côté, de convoquer les dirigeants du Standard et les Ultras pour une explication.

"Nous avions demandé à voir les visuels pendant la semaine pour contrôler parce qu’on savait bien que c’était un match sensible. Les visuels qui nous ont été présentés dans la semaine ne correspondent pas du tout au visuel qu’on a vu aujourd’hui. Le visuel du PHK était bien celui présenté mais celui des Ultras n’était pas le bon" explique Olivier Smeets, chargé de la communication du club liégeois.

"Les banderoles arrivent au stade complètement enroulées donc, vu leurs tailles, c’est complètement impossible de les vérifier à l’entrée", se justifie Smeets.

Et de conclure : "On va avoir des réunions en début de semaine en interne puis avec les responsables de cette banderole pour que cela ne se reproduise plus de cette manière-là. On se rend bien compte que ce type de visuel heurte et peut heurter de nombreuses sensibilités. Après, il y a aussi la liberté d’expression. Ce visuel fait également référence à une certaine culture populaire avec la représentation d’un personnage de film d’horreur."

Bob Madou, directeur de la Communication à l'Union belge, a indiqué aussi son indignation sur Twitter. "Bannière de bien mauvais goût et inacceptable à Standard-Anderlecht. Il n'existe rien dans le règlement contre cela mais on va voir ce que nous pouvons faire" a donc indiqué Bob Madou, directeur de la Communication et director Business à l'Union belge.

Il répondait de cette manière à un tweet d'un de ses collègues, Thibault De Gendt, Competitions Director à l'URBSFA, qui a noté : "Tifo dégoutant avant Standard - Anderlecht, devant les yeux de milliers d’enfants. Espérons que ça ne se reproduira plus jamais !".

Voici l'affiche que les supporters auraient dû normalement déployer et qui avait reçu l'aval de la direction du Standard :

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK