Silvio Proto : "L'exclusion de Defour, le tournant du match"

Silvio Proto ne comprend pas l'exclusion de Defour
Silvio Proto ne comprend pas l'exclusion de Defour - © YORICK JANSENS - BELGA

A l'issue du match au sommet entre le Standard et Anderlecht, Silvio Proto a estimé que le tournant a été le carton rouge pris par Steven Defour. Le score était alors de 0-0, le RSCA a ensuite encaissé deux buts signés Laurent Ciman et Igor De Camargo.

On savait que le retour de Steven Defour à Sclessin risquait d'être chahuté et il l'a été. Le Diable Rouge a été exclu bêtement pour deux cartons jaunes. Deux avertissements reçus pour une raison identique : deux ballons dégagés en tribune après un coup de sifflet de Monsieur Boucaut.

"L'arbitre a dit qu'il avait sifflé. On entendra cela à la télé. Mais bon, je ne vais pas parler de l'arbitre, il vaut mieux", a confié Silvio Proto à nos confrères de VooFoot.

Et de conclure : "On était bien en place avant l'exclusion de Steven Defour. Et c'est ce qui décide du match. C'est dommage mais rien n'est mal fait. Il reste encore beaucoup de matches et on peut atteindre nos objectifs".

"Pas de réactions officielles de la direction du RSCA"

"Il n'y aura pas de réactions officielles de la direction anderlechtoise... pour ne pas regretter nos propos", a dit Roger Vanden Stock, le président du RSCA à Pierre Deprez (RTBF).

Michel Verschueren s'est, pour sa part, contenté de dire le "tifo déployé avant le match était totalement inacceptable".

"A 11 contre 11, on ne perdait jamais"

"A 11 contre 11, on ne perdait jamais ce match. Jusqu'à l'exclusion, on n'avait pas de problème face à ce Standard. C'était facile. On a voulu forcer en deuxième mi-temps pour gagner le match", a souligné Besnik Hasi.

"Le terrain était catastrophique pour jouer au football. On a essayé de jouer au football mais ce n'était pas facile".

G.Bayet avec P.Deprez

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK