Standard-Anderlecht : un avant-match très tendu

Steven Defour a connu un avant-match très tendu
2 images
Steven Defour a connu un avant-match très tendu - © Tous droits réservés

Avant match chahuté pour Steven Defour et Silvio Proto. Les noms d'oiseaux fusent depuis les tribunes. Une banderole indique : "Defour, bienvenue en enfer, ici tu n'es plus chez toi". L'échauffement du gardien est perturbé par des jets de pétards. Il va même se plaindre auprès d'Alexandre Boucaut, l'arbitre de la rencontre.

Le speaker du Standard en rajoute une couche en prenant le soin de citer en dernier le nom de Steven Defour, copieusement sifflé, lors de l'annonce de la composition bruxelloise. Le nom de Laurent Ciman, qui dispute son dernier match pour le Standard, est quant à lui particulièrement acclamé par tout le public de Sclessin.

On notera aussi malheureusement le tifo de très mauvais goût de la T3 représentant Defour décapité ! Cette banderole terriblement choquante n'a apparemment pas eu le même impact sur le club du Standard qui n'a pas hésité à la relayer sur son compte Twitter.

La direction du club liégeois n'aurait pas vu le fameux tifo avant que celui-ci ne soit déployé. Les supporters auraient présenté une autre banderole, moins violente, aux dirigeants afin que ceux-ci acceptent de les laisser rentrer avec leur matériel. Mais le calicot aurait ensuite été échangé avec le "Red or Dead".

Voici l'affiche que les supporters auraient du normalement déployer et qui avait reçu l'aval de la direction du Standard :

Les supporters du Standard avaient déjà lancé le match ... sur l'autoroute quelques heures plus tôt. Des banderoles ornées de "mots doux" ont été accrochées sur les ponts de l'E40 qui relie Bruxelles à Liège.

M. Weynants et G. Mahieu

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK