Wilmots: "Une seule idée: Aller en finale"

Marc Wilmots a détaillé l'après match de Belgique-Pays-Bas: "Nous sommes revenus tard, à 3h du matin. Il n'y a pas eu d'euphorie. On s'est directement fixé sur l'Argentine, sur comment récupérer et mettre les joueurs qui n'ont pas participé au match au niveau des titulaires. Je suis pas là pour fêter. Les places d'honneur ne m'intéressent pas. Il faut changer la mentalité belge. faire la fête maintenant, c'est beaucoup trop tôt" affirme Marc Wilmots.

Vu l'heure tardive de rentrée, les Diables ont pu dormir jusque 12h30 hier. Ils se sont entrainés à 16h et ont pu voir leur famille durant 20 minutes. Marc Wilmots et son staff ont préparé un programme pour les 4 jours entre les deux matches. Ce jeudi, ce sera principalement de l'entrainement à vélo (afin d'éviter les chocs et travailler le cardio) puis les joueurs auront leurs soins et une sieste. Le départ pour Brasilia est prévu à 17h, heure brésilienne et le vol à 19h.

Le match contre les USA a laissé des traces vu l'engagement physique nécessaire pour tenir les 120 minutes. Marc Wilmots écoute son groupe et fait le point avec chaque joueur individuellement. "Les joueurs ont été loin. Vermaelen n'a plus trop de problème. Vincent a bien récupéré. Jan Vertonghen ressent encore ses adducteurs et Toby Alderweireld sa cuisse. C'est normal après un tel match." Concernant Daniel Van Buyten, âgé de 36 ans, le sélectionneur n'a aucune crainte: "Daniel est un exemple! Il ne boit que de l'eau. Il ne boit qu'un verre de vin après le match, c'est tout. Je n'ai rien à lui apprendre, c'est un exemple depuis des années. Il est irréprochable..." ajoutant au sujet du groupe "Les choix de la préparation ont été payants. La base physique est là. On prépare l'équipe pour que tout le monde soit au maximum de ses capacités. On est content du jeu produit contre les USA. Ils ont montré tout leur potentiel. La base collective et la solidarité étaient là. Ca me fait plaisir."

Maintenant que les Diables sont en 1/4 de finale, Marc Wilmots ne veut pas s'arrêter là: "On veut aller le plus loin possible. On est dans ce qu'on voulait faire avec le staff. La fraicheur est importante. Une fois en 1/4, on doit avoir une seule idée: aller en finale. Les joueurs veulent y aller. On ne va pas se contenter d'un 1/4 de finale."

Marc Wilmots voit donc plus loin. Il a donc logiquement envoyé deux scouts pour voir le match Pays-Bas-Costa Rica. Mais la préparation des Diables se fait match par match: "On travaille match par match. On est simplement concentré sur la prochaine rencontre. Ce sera un match difficile. C'est une nouvelle finale pour moi. C'est du 50/50. Je veux que les joueurs prennent du plaisir. Cela reste du jeu, du foot, du plaisir."

Marc Wilmots a logiquement livré peu d'informations sur le plan qu'il veut mettre en place contre l'Argentine. Il s'est contenté de tracer les grandes lignes du jeu qu'il souhaite voir appliqué sur le terrain et a insisté sur la force de son groupe: "On respecte tout le monde mais on ne craint personne. La meilleure manière, c'est d'avancer, pas de reculer. Une bonne équipe est faite d'un bon collectif. Je préfère une équipe collectivement très forte qu'une équipe avec une qualité personnelle. Mais l'Argentine a bien plus qu'un seul bon joueur. Il y a aussi Di Maria, et les autres... Il faut voir comment on a récupéré et comment les Argentins ont récupéré. L'avantage est dans la forme du moment. Si Messi est dans une forme extraordinaire, il va nous poser des problèmes mais je le répète: je préfère avoir un bon collectif."

Il termine en parlant de l'engouement qui existe en Belgique: "On sait ce qu'il se passe en Belgique. On sait que le pays est derrière nous. On a internet, on voit ce qui se passe. On est fier de voir nos couleurs dans le stade et nos supporters, même si ils sont moins que les adversaires. On est fier de représenter notre pays."

S. Rouquet

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK