Salvador - Mogi das Cruzes - Brasilia, 36h chrono...

Depuis leur arrivée au Brésil le 10 juin dernier, les hommes de Marc Wilmots n'avaient dû prendre que quatre courts vols intérieurs au départ de Sao Paulo : un aller-retour à destination et au retour de Belo Horizonte (une heure de vol), l'autre à destination et au retour de Rio de Janeiro (45 minutes de vol).

Au final, les Diables Rouges n'avaient passé que six jours loin de leur camp de base de Mogi das Cruzes, situé à environ une heure de route de Sao Paulo.

Depuis le début des rencontres à élimination directe, le temps des petits déplacements est terminé. Après avoir passé trois jours à Salvador de Bahia (2h30 de vol), les Diables Rouges ont repris l'avion dans la foulée de leur victoire face aux Etats-Unis.

Ils ont rejoint le Paradise Golf & Lake Resort au beau milieu de la nuit de mardi à mercredi (vers 3h du matin), et ce jeudi en fin d'après-midi, 36 heures seulement après avoir regagné leur camp de base de Mogi das Cruzes, les hommes de Marc Wilmots reprendront l'avion en direction de Brasilia (deux heures de vol), là où ils affronteront samedi l'Argentine en quarts de finale de la Coupe du Monde.

En 36 heures, certains internationaux belges - principalement ceux qui n'ont pas joué mardi - ont pu s'entraîner à deux reprises, mais pour les autres, c'est la récupération qui a été privilégiée : ils sont en effet nombreux à ne pas avoir foulé la pelouse du terrain d'entraînement de leur hôtel, et leur unique séance d'entraînement collective entre les rencontres face aux Etats-Unis et à l'Argentine aura donc lieu au Stade National de Brasilia, à 24 heures du match de la Belgique face à Lionel Messi et ses coéquipiers.

En cas de qualification pour les demi-finales, les Diables Rouges pourraient un peu souffler et profiter de la tranquillité du Paradise Golf & Lake Resort de Mogi das Cruzes durant quelques jours : ils auraient en effet la chance de disputer cette rencontre à Sao Paulo, à une cinquantaine de kilomètres de là...

C.Lizin, envoyé spécial de la RTBF au Brésil

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK