Silvio Proto : "Il nous manque de la stabilité"

Silvio Proto : "Nous sommes déçus"

Le groupe n’était plus derrière l’entraîneur ? "Non, ce n’est pas du tout ça, a tenu à préciser Silvio Proto au micro de Rodrigo Beenkens. Personnellement, j’étais très déçu ce matin quand j’ai lu dans la presse que notre coach allait être mis à la porte. La direction a essayé beaucoup de choses cette saison, et ceci, c’était la dernière solution. Nous sommes déçus : c’était une bonne personne, nous nous entendions bien avec lui, mais on essaie de trouver une solution".

"Je ne sais pas si Besnik Hasi est le clone de John van den Brom, car quand on est T2, on n’est pas dans les mêmes dispositions que quand on est T1, a repris le portier d’Anderlecht. J’ai joué avec Besnik, j’espère qu’il va nous apporter en tant qu’entraîneur ce qu’il nous apportait en tant que joueur et notamment son fighting spirit, parce qu’à Louvain, c’est ce qu’il nous a vraiment manqué. Il ne faut pas non plus oublier que nous ne sommes qu’à six points du Standard, puisqu’on va diviser les points par deux. On va jouer deux fois contre le Standard, rien n’est encore fini. J’espère que ce sera la solution miracle".

Et de conclure : "Comme l’a dit Guillaume Gillet, je pense qu’il nous manque énormément de stabilité, a conclu le vice-capitaine du RSCA. Il y a beaucoup de rencontres au cours desquelles on ne s’est pas créé beaucoup d’occasions. C’est paradoxal, Louvain a eu plus qu’occasions que nous ce week-end, et quand on joue à Anderlecht, ce n’est pas normal. Nous, les anciens, nous devons montrer le chemin aux jeunes. Quand on gagne, ce n’est pas grâce aux vieux, et quand on perd, ce n’est pas de la faute des jeunes non plus. On gagne et on perd ensemble. C’est à nous, les plus anciens, de montrer l’exemple. C’est ce qu’on va essayer de faire".

Massimo Bruno : "Reconnaissant envers van den Brom"

"C'est certain que je dois être reconnaissant envers John van den Brom. C'est lui qui a pris le risque de me lancer dans un match compliqué (match décisif en Ligue des Champions contre Limassol, ndlr) et j'ai vécu de belles choses" a narré Massimo Bruno.

Cette saison, Massimo Bruno et Dennis Praet, les jeunes talents du RSCA, n'ont plus le même rendement que l'an passé. Une explication ? "On s'est installés cette fois dans une sorte de confort. Les matches se suivent et se ressemblent. On n'a pas le sentiment de progresser. c'est difficile à expliquer mais voilà, c'est comme cela".

Enfin, en ce qui concerne l'intronisation de Besnik Hasi au poste de T1, il a déclaré : "John van den Brom et Besnik Hasi travaillaient ensemble. Van den Brom était le T1 et prenait les décisions lui-même. Je pense que Besnik Hasi avait des principes dans la tête qu'il se devait tenir pour lui et maintenant il va apporter sa touche personnelle. Sinon, le président aurait fait un autre choix. Besnik Hasi a une autre approche et il va faire comme, lui, il veut et j'espère que cela va marcher."

G.Bayet avec C.Lizin

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK