Wilmots : "Le tirage aurait pu être pire"

"On aurait pu avoir un pire tirage. On a évité les "gros" que sont l'Allemagne, l'Espagne, les Pays-Bas et l'Italie. On tombe sur la Bosnie qui est un bon adversaire mais qui est à notre niveau. On peut jouer un et deux avec la Bosnie. Il y aura un déplacement difficile en Israël. Tous les matches sont jouables. L'objectif, pour nous, est toujours le même, à savoir gagner chaque match. Donc on ne se focalise pas trop sur l'adversaire. Mais c'est clair qu'on aurait pu tirer des adversaires plus solides" a expliqué Marc Wilmots au micro de la RTBF.

La Belgique n'a plus participé à une phase finale d'un Euro depuis ... 2000 ! Pas question de rater le train cette fois-ci.

"Pour le football belge, c'est important d'avoir une continuité dans les résultats et de se qualifier pour quelques tournois. On m'a demandé si je voulais être premier ou deuxième. Sincèrement, être premier ou deuxième c'est pour ainsi dire la même chose. Ce qui compte, c'est de se qualifier et être dans les 24 à disputer le championnat d'Europe" a souligné le sélectionneur national qui a fêté ses 45 ans ce 22 février. Alors, ce tirage peut-il être considéré comme un beau cadeau ?

"Je ne parle pas de cadeau car si finalement tu ne te qualifies pas, c'est la catastrophe. Moi, je vis au jour le jour" a-t-il conclu.

Philippe Collin: "Marc Wilmots a une patte de lapin"

Président de la Commission technique de l'Union belge, Philippe Collin est plus que satisfait du tirage au sort. "Je pense que Marc Wilmots a une patte de lapin. C'est le deuxième tirage d'affilée et je suis vraiment satisfait. Attention toutefois à la Bosnie-Herzégovine. Il ne faut pas la sous-estimer, c'est une très bonne équipe" a-t-il dit à la RTBF.

Et d'ajouter : "Israël, c'est un statut particulier mais je pense qu'on a un statut plus élevé mais il faut jouer les matches. Notre équipe arrive à maturité. Les joueurs sont prêts mais ils n'ont pas encore l'expérience".

Les neuf vainqueurs de groupe, les neuf deuxièmes de groupe et le meilleur troisième se qualifient directement pour la phase finale. Les huit troisièmes de groupe restants disputent des matches de barrage (12-14 novembre 2015, 15-17 novembre 2015) pour déterminer les quatre dernières équipes qualifiées pour la phase finale.

G.Bayet avec E.Brouzakis et K.Paepen

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK