Anderlecht crée la surprise en arrachant un point au PSG (1-1)

Depuis le cinglant 0-5 face au Paris Saint-Germain, John van den Brom a clairement revu sa copie et cela fonctionne en Pro League avec un bilan de 7 points sur 9.

A Paris, le coach néerlandais du Sporting d'Anderlecht a décidé de renforcer son milieu de terrain en titularisant Dennis Praet. L'objectif étant de bloquer les flancs du PSG qui ont fait souffrir le RSCA à l'aller.

Zlatan Ibrahimovic, bourreau du Sporting il y a quinze jours, tenait sa place au contraire d'Edinson Cavani (blessé aux ischios).

Anderlecht tient tête aux stars parisiennes...

"Le PSG sera là pour gagner et les Parisiens n'auront pas de pitié pour Anderlecht" a confié John van den Brom en conférence de presse.  Mais "on va essayer de réagir et de prendre notre revanche sur le match aller."

Dès le coup d'envoi, les quelques supporters d'Anderlecht présents au Parc des Princes craignent le pire car les Parisiens mettent la pression et sont bien prêts d'ouvrir la marque à la 6ème minute sur un coup de tête de Lavezzi oublié par la défense bruxelloise. Le ballon termine sur le toit du but de Kaminski. Le ton est donné ...

A la 17ème minute, c'est Zlatan Ibrahimovic qui, sous les yeux de Léonardo Di Caprio présent en tribune, loupe de peu la cible sur un tir puissant dont il a le secret.

Leonardo Di Caprio, une star parmi les stars

Deux belles occasions et puis ... plus grand chose pour une équipe parisienne qui a face à elle des Anderlechtois plus agressifs et plus mordants qu'à l'aller. Peu après la demi-heure, les Mauves s'offrent même une opportunité avec Mitrovic à la conclusion d'un mouvement limpide. L'essai de l'avant serbe manque toutefois de puissance pour tromper Sirigu. De quoi faire réagir Romelu Lukaku sur les réseaux sociaux. Il estime notamment que Mitrovic a besoin d'un peu plus de soutien...

Disciplinés, les Bruxellois réalisent une première mi-temps d'un très bon niveau et rejoignent logiquement les vestiaires sur le score de 0-0. Les stars du PSG quittent, pour leur part, la pelouse sous les huées d'un public qui s'attendait évidemment à assister à une avalanche de buts.

Ibra répond à De Zeeuw

4 images
La joie de De Zeeuw © VIRGINIE LEFOUR - BELGA
Le but d'Ibrahimovic © FRANCK FIFE - IMAGEGLOBE

Zlatan Ibrahimovic est le premier à se montrer dangereux en deuxième période. Le robuste suédois s'impose dans les airs sur un coup de coin botté par Thiago Motta mais le ballon file quelques centimètres à côté de l'objectif.

Le danger se précise sur une reprise de volée du Brésilien Lucas à la 64ème minute. Anderlecht bénéficie d'un petit brin de chance...

Le Sporting gagne en confiance au fil des minutes et crée même la surprise à la 68ème en marquant le premier but de la soirée par Demy De Zeeuw bien servi par Kljestan. Isolé au point de pénalty, le médian néerlandais trompe facilement Sirigu (0-1). Il s'agit du premier but des Anderlechtois dans ce groupe C de la Ligue des Champions.

Le joie est toutefois de courte durée. Moins de 120 secondes plus tard, le PSG égalise déjà par l'inévitable Zlatan Ibrahimovic qui bénéficie de trop de liberté. Seul face à Kaminski, il voit sa frappe déviée sur le montant mais il suit pour finalement envoyer le cuir dans le but vide (1-1). Avec 7 buts depuis le début de la campagne, Ibra égale au PSG le record détenu par George Weah lors de la saison '94-'95.

Kljestan voit rouge...

La situation se complique pour les Mauves réduits à 10 à 9 minutes du terme suite à l'exclusion de Sacha Kljestan auteur d'une faute de main sur une passe de Pastore destinée à Ibrahimovic. Déjà averti, l'Américain écope assez logiquement d'un deuxième bristol jaune.

Les Anderlechtois vont devoir puiser dans leurs réserves pour résister aux assauts parisiens et ainsi décrocher leur premier point.

Les Parisiens qui perdent leurs premiers points, restent malgré tout en tête du groupe C avec 10 points, mais peuvent encore être dépassés par leurs deux prochains adversaires, l'Olympiakos (7 pts) et Benfica (4 pts). Un match nul le 27 novembre au Parc des Princes contre les Grecs leur assurerait néanmoins qualification et première place.

G.Bayet

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK