Ouragan Florence : évacuation obligatoire d'un million d'habitants

Ouragan Florence : évacuation obligatoire d'un million d'habitants
Ouragan Florence : évacuation obligatoire d'un million d'habitants - © Nasa/Sipa

La côte est des États-Unis se prépare à l'arrivée de l'ouragan Florence : évacuation obligatoire d'au moins un million d'habitants, fermeture de dizaines d'écoles et des magasins pris d'assaut,...  L'ouragan est désormais classé en catégorie 4 sur les 5 que compte l'échelle de Saffir-Simpson avec des vents atteignant 220 km/h par heure.

Ce qui inquiète les autorités, en plus des vents violents qui accompagneront inévitablement l'ouragan, ce sont surtout les inondations provoquées par les fortes pluies.  La FEMA (l'Agence Fédérale de Gestion des Situations d'Urgence) a prévenu que Florence causerait "une hausse potentiellement mortelle du niveau de la mer" mais aussi "des inondations à l'intérieur des terres et des vents destructeurs dans les deux États de Caroline (du Nord et du Sud) et la Virginie".

320 kilomètres évacués

L'évacuation de plus d'un millions d'habitants ordonnée par le gouverneur Henry McMaster en Caroline du Sud devrait débuter ce mardi et concerne une bande littoral de quelque 320 kilomètres de long. Du côté de la célèbre ville de Charleston, les préparatifs sont lancé pour résister au mieux à l'arrivée de Florence : les employés de la ville inspectent les conduits d'évacuation et les égouts, les habitants font le plein de provisions et calfeutrent leurs fenêtres avec du contreplaqué.

Le NWS (Service National de Météorologie) a de son côté averti la population : il ne faudra pas se fier à la trajectoire prévue pour Florence puisque ses effets se feront déjà ressentir au-delà des côtes bien avant sont arrivé.

 

Suivez le parcours de l'ouragan sur cette carte animée :

Arrivée jeudi?

En progression vers le nord-ouest et évoluant à une vitesse d'une vingtaine de kilomètres par heure, Florence devrait passer mardi et mercredi entre les Bahamas et les Bermudes, il touchera ensuite, si tout se passe comme prévu, les côtes américaines. Le National Hurricane Center a prévenu qu'il s'agirait probablement de l'ouragan le plus puissant à frapper "depuis des décennies".

Florence aura également un impact important sur les forces armées américaines. L'US Navy a ordonné lundi le déplacement d'une trentaine de navires de guerre de la base navale de Norfolk. Christopher Grady, amiral et commandant des forces navales américaines, a expliqué que les navires seraient plus à même de résister à de tels événements lorsqu'ils étaient en mer.

 

Deux autres ouragans suivent Florence dans l'Atlantique.

Helene, dont les vents atteignaient 165 km/h lundi (catégorie 2), doit se renforcer jusqu'à mardi soir en allant vers le nord-ouest, puis perdre progressivement en vigueur.

Isaac, dont le dernier bulletin du NHC relevait des vents de 120 km/h (catégorie 2), prenait la direction des Petites Antilles, qui se remettent encore du passage de Maria.

Entre août et septembre 2017, les trois puissants ouragans Harvey, Irma et Maria ont causé la mort de milliers de personnes et provoqué des milliards de dollars de dégâts dans les Caraïbes et le sud-est des Etats-Unis.