Les conducteurs fantômes plus nombreux l'été

Les conducteurs fantômes plus nombreux l'été
Les conducteurs fantômes plus nombreux l'été - © Tous droits réservés

Si l'on en croit l'institut VIAS, les conducteurs fantômes seraient plus nombreux l'été (en juin, juillet et août).

"Au cours des 10 dernières années, 273 victimes ont été déplorées dans les 126 accidents impliquant un conducteur fantôme dont 40 tués et 233 blessés. On recense en moyenne 1 mort tous les 3 accidents" déplore Benoît Godart, porte-parole de VIAS.

Qui sont ces conducteurs qui roulent à contresens ?

Des gens sous l'emprise de l'alcool, de drogues et/ou de médicaments souvent, les distraits parfois, ceux qui se lancent des défis et enfin les personnes à tendance suicidaire.

Vous apercevez un conducteur fantôme. Que faire ?

Tout d'abord, ralentissez et serrez votre droite. Au besoin, roulez sur la bande d'arrêt d'urgence. Les conducteurs fantômes roulent le plus souvent à droite (la leur, donc votre gauche). Faites-lui des appels de phare lorsque vous le croisez et seulement à ce moment-là, pour ne pas risquer de l'effrayer. Et puis prévenez vite les services de police.

Vous êtes à contresens ? Comment réagir ? 

Vous vous êtes trompé de sens et c'est vous le conducteur fantôme. Que faire ?

Ralentissez. Allumez vos feux de croisement et vos feux de détresse. Surtout n'accélérez pas.

Si personne n'arrive en face de vous, dirigez-vous vers la bande d'arrêt d'urgence et arrêtez votre véhicule. Si pas, serrez bien votre droite pour qu'un autre véhicule éventuel puisse vous doubler sans problème. Prévenez les services de police qui vous aideront à vous remettre dans le bon sens de circulation.