Déconfinement en Belgique : le point sur votre mobilité

Déconfinement en Belgique : le point sur votre mobilité
9 images
Déconfinement en Belgique : le point sur votre mobilité - © zoff-photo - Getty Images/iStockphoto

Dernière mise à jour : jeudi 14 mai, 11h30

L'article suivant détaille l'ensemble des mesures prises par le gouvernement et les différentes sociétés pour lutter contre la propagation du Coronavirus (Covid 19). Le déconfinement se présente en plusieurs phases. Rendez-vous sur les liens suivants si vous désirez un renseignement sur un domaine particulier :

Déconfinement en Belgique : le point sur les transports en commun

Le point sur la taxe de circulation et les abonnements de transports en commun

Déconfinement en Belgique : le point sur l'espace aérien

Déconfinement en Belgique : le point sur les restrictions à nos frontières

Déconfinement en Belgique : le point sur l'accès aux espaces verts et les parcs animaliers

Déconfinement en Belgique : le point sur l'aspect scolaire

Déconfinement en Belgique : le point sur l'accès aux commerces

Le point sur la réouverture des Recyparcs

 

Si vous vous posez encore d'autres questions, vous pouvez consulter le site Info-coronavirus

 

Les transports en commun

TEC

A partir du 4 mai le port du masque est obligatoire pour tous les voyageurs âgés de plus 12 ans. Un masque ou tout moyen de se couvrir la bouche et le nez, a précisé la Première ministre Sophie Wilmès lors de la conférence de presse du vendredi 24 avril.

La priorité reste donnée aux "métiers prioritaires" comme infirmiers, soignants, caissiers etc. Il est également demandé de laisser la priorité à ceux qui n'ont pas d'autres moyens de se déplacer. Pour les trajets de moins d'1km; privilégiez la marche et pour les trajets de 4km ou moins, le vélo ou la trottinette sont d'excellentes alternatives.

Comme le signale le Tec sur sa page officielle. Les utilisateurs sont priés de conserver une distance minimale d’1,5 entre eux. De la même manière, il leur est demandé de n’occuper qu’une banquette sur deux.

La reprise progressive du travail à partir du 4 mai devra nécessairement s'accompagner d'un retour à des lignes de transport en commun plus régulières. 

On rappelle aussi que la montée à bord des véhicules TEC se fait uniquement par l’arrière. Cependant, le TEC rappelle à ses voyageurs qu’ils doivent posséder un titre de transport valable avant tout déplacement.

STIB

Tout comme pour le TEC en Wallonie, le port du masque est également obligatoire dans les transports en commun bruxellois pour tous les passagers à partir de 12 ans. Cette obligation s’applique à l’intérieur du véhicule mais aussi dans les stations et aux arrêts en surface.

À l'occasion de la réouverture des magasins, la Stib a augmenté son offre de transport depuis le 11 mai. En semaine, elle atteindra ainsi 90% de l'offre proposée en temps normal dans le métro et 85% pour le reste des transports.  

Rendez-vous sur cet article pour trouver le détail des mesures.

Du côté de la SNCB :

La quasi totalité des des trains circulent de nouveau, avec un horaire parfois adapté, sur l’ensemble du réseau ferroviaire pour répondre aux besoins de transport des voyageurs concernés. Le port du masque devient également obligatoire tant en gare que sur les quais et dans les trains.  On note également que certains guichets sont fermés par manque de fréquentation.

Certains trains ne circulent toujours pas durant les heures de pointe essentiellement vers et depuis Bruxelles, mais aussi les mercredis midi et dimanches soir. La liste est disponible sur le site de la SNCB.

La SNCB rappelle également qu’elle nettoie quotidiennement ses trains et ses gares, avec une attention particulière pour les surfaces avec lesquelles les voyageurs sont en contact telles que les tablettes, poignées, poubelles, automates de vente, rampes, etc.

 

Sur le rail en international:

  • Thalys adapte ses capacités de transport jusqu'au 8 juin:

    • 1 aller-retour par jour entre Bruxelles et Paris
    • 1 aller-retour par jour entre Bruxelles et Amsterdam
      Thalys autorise pendant 1 an le report sans frais de tout voyage prévu sur un train supprimé entre le 10 mars et le 11 juillet 2020
       
  • Eurostar réduit aussi considérablement son offre. 
  • Nightjet a suspendu son service au départ et à destination de la Belgique jusqu'au jeudi 25/6 inclus.

Concernant les trains transfrontaliers, plusieurs trains assurent la liaison avec

les Pays-Bas :

  • IC Bruxelles-Midi – Amsterdam (circule uniquement entre Anvers-Central et Rotterdam)
  • S43 Hasselt/Liège-Guillemins – Maastricht (circule uniquement entre Hasselt/Liége-Guillemins et Visé)

la France :

  • IC Courtrai – Lille Flandres (À partir du 11 mai, certains de ces trains circuleront à nouveau)
  • IC Tournai – Lille-Flandres (À partir du 11 mai, ces trains circuleront à nouveau)
  • IC Namur – Charleroi – Maubeuge
  • IC Mons – Aulnoye

et le Luxembourg : un train par heure circule entre Athus et Luxembourg.

 

Rendez-vous sur cet article pour trouver le détail des mesures.

Le point sur la taxe de circulation et remboursement des abonnements de transports en commun

En ces temps de confinement, nous sommes nombreux à avoir diminué nos déplacements, que ce soit en voiture ou en transports en commun. La question se pose donc: devra-t-on payer la taxe de circulation de la même façon que les années précédentes? Pourrait-on se faire rembourser une partie de notre abonnement de transports en commun?  
Concernant la taxe de circulation, le gouvernement bruxellois a mis le projet à l'étude mais aucune décision n'a encore été prise. Le gouvernement wallon quant à lui dores et déjà prévu un délais supplémentaire d'un mois pour le paiement de ladite taxe. Ce délais pourrait encore être allongé. 

Pour les abonnements de transports en commun, la STIB, la SNCB et les TEC informent que des mesures particulières pourront être prises ultérieurement mais qu'à l'heure actuelle, si vous désirez être remboursé d'une partie de votre abonnement, vous devez remplir une demande particulière. 

L'espace aérien

 

Si vous allez chercher un proche à l'aéroport, sachez que de nouvelles directives ont été prises et il est fortement recommandé aux personnes revenant de l'étranger ainsi qu'à ceux qui sont venus les chercher à leur retour au pays d’observer une quarantaine stricte de 2 semaines. Au vu de la fermeture du terminal de Charleroi et de l'importante diminution des vols entrants et sortants dans les autres aéroports du pays, le nombre de personnes touchées par ces mesures est limité. 

Les frontières

La police effectue des contrôles stricts au niveau de toutes ses frontières avec le Luxembourg et les Pays-Bas.

  • L'Allemagne et l'Autriche vont rouvrir leurs frontières à partir du 18 juin et permettre à nouveau une libre circulation. Avant cette date, il y aura un assouplissement progressif des mesures à partir de ce samedi 16 mai. La Commission Européenne quant à elle est en train de se pencher sur un plan de réouvertures des frontières dans l'Union Européenne pour la saison estivale.
  • Des contrôles ont lieu à la frontière avec les Pays-bas et provoquent de légers retards. Mais si vous travaillez dans une profession cruciale (comme les soins de santé par exemple) vous pouvez franchir plus rapidement la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas grâce à une vignette spéciale. Pour les autres travailleurs transfrontaliers, vous ne pourrez passer qu'en présentant une attestation de votre employeur.
  • Le cas particulier des communes de Quiévrain et d'Hensies: ces communes ont décidé de fermer les axes secondaires menant au territoire français. Parmi les postes frontières fermés, on retrouve le lieu-dit "le Beza" entre Petit Baisieux et Quiévrechain, le séminaire "Hensies" et le hameau de la Neuville "Hensies".
  • Le collège de la ville de Tournai a décidé jeudi 26 mars de fermer la frontière franco-belge à cinq endroits sur l'entité de Tournai. Quatre villages sont concernés par cette mesure visant à faciliter les contrôles. Des blocs de béton ont été placés à la frontière franco-belge dans les villages de Blandain (hameau de Tréquière), à Esplechin (rues Quatre-Chins et Maraîche), à Lamain (rue Jambe de Bois) ainsi qu'à Templeuve (rue Cazeau).

Si vous devez quitter le pays, n'oubliez pas de vous munir de vos documents d'identité ainsi que d'un document prouvant que votre voyage est essentiel. 
Est considéré comme essentiel, par exemple, un voyage:
- pour raison professionnelle,
- dans le cadre des gardes alternées d'enfants,
- pour apporter de l'aide ou de l'assistance à un membre de la famille résidant à l'étranger.

Notez que depuis 8 avril, une attestation est nécessaire et obligatoire pour entrer sur le territoire français.

Les espaces verts et les parcs animaliers

 

Ce qui est permis ou non :

Il a également été décidé ce 13 mai que les parcs animaliers pourraient rouvrir lundi 18 mai à condition qu'ils organisent une billetterie en ligne ou par téléphone et qu'un plan de circulation soit d'application. Les cafétérias et restaurants de ces parcs devront, eux, garder portes closes.

Les musées peuvent, eux aussi, rouvrir à partir de ce 18 mai. Les conditions seront strictes car on ne pourra pas acheter de billet d'entrée sur place, il faudra réserver via une billetterie en ligne ou par téléphone. L'ensemble des musées ne rouvrira pas ses portes en même temps.

Les entraînements sportifs peuvent, à partir de ce lundi 18 mai, se tenir en extérieur pour autant que le nombre de participants n'excède pas les 20 personnes. Les conditions d'hygiène et de distanciation sociale doivent bien sûr être d'application et la présence d'un entraîneur est obligatoire.

Si vous voulez prendre l'air, c'est possible mais dans un environnement proche pour une durée limitée.

Il est toujours permis:

  • de se rendre au lavoir:

Malgré tout, quelques précautions d'usage sont à respecter. Il faut notamment quitter le lavoir dès que possible; interdit donc de plier son linge sur place.

  • de se rendre aux urgences vétérinaires:

Oui, bien sûr, cependant, on insiste bien sur le fait que ne seront pris en charge que les urgences vitales.

L'aspect scolaire

Le 18 mai, retour (très progressif) à l’école :

C’est une reprise en douceur pour les écoles et en ordre dispersé : tant en primaire qu’en secondaire, les cours reprendront le 18 mai. Pas plus de 3 années ouvertes, avec en priorité les 6e années. Pas plus de 10 élèves par classe, avec un respect strict des distances de sécurité. Les masques seront obligatoires pour les 12 ans et plus, ainsi que pour le corps professoral, toute la journée.

Il pourrait y avoir une journée "test" le vendredi 15 mai dans les écoles qui le souhaitent. La Fédération Wallonie-Bruxelles organise une concertation dès ce samedi, avec le secteur.

Cependant, il apparaît que certains élèves aient "disparu des radars" de l'enseignement. Ces enfants n'ont plus eu de contact avec leur enseignant ou avec la structure qui les accueille d'habitude.

Nous n'avons toujours pas plus d'information concernant l'enseignement spécialisé. 

 

L'accès aux commerces

Phase 1b : le 11 mai, les commerces rouvrent.

C’est simple : tous les commerces ont pu rouvrir, sans aucune différence faite par rapport à la taille des locaux. Comme dans les commerces essentiels:

  • un client par 10m²,
  • pas plus de 30min dans le magasin,
  • port d'un masque ou d'une protection vivement conseillé.

Les commerçants ont accès à un guide des bonnes pratiques sur le site du SPF Économie depuis le 7 mai.

 

À l'heure actuelle,

Dans la grande distribution, après Lidl, Aldi et Carrefour ont également décidé d’ajuster leurs heures d’ouverture aussi longtemps que les mesures pour endiguer la propagation du coronavirus seront d’application. Colruyt, Delhaize et Albert Heijn maintiennent pour leur part leurs heures d’ouverture habituelles. 

Commerces ambulants:

Les marchands ambulants individuels, les marchands de glace ambulants et les foodtrucks ont pu recommencer leur activité le 11 mai sous réserve d'une autorisation des autorités locales.

 

Les marchés:

Ils pourront reprendre à partir du 18 mai pour autant qu'il n'y ait pas plus de 50 échoppes et sous des contions strictes de sécurité.

 

Salons de coiffure :

Ils pourront rouvrir sous des conditions strictes d'hygiène à partir de ce lundi 18 mai, quand la phase 2 du plan de déconfinement commencera. Mais prévoyez de devoir attendre avant d'avoir un rendez-vous car les agendas sont dores et déjà bien remplis.

 

Magasins d'alimentation :

Désormais, ceux-ci peuvent être ouverts de 7 à 22 heures, et non plus 20 heures comme auparavant. Le but: faire en sorte que tout le monde puisse aller faire ses courses tout en respectant la moins grande affluence nécessaire à la distance sociale. 

 

Pharmacies:
Il n'y a aucun risque de pénurie de médicaments, il y a simplement une limite au nombre de boîtes de certains médicaments par famille. Il est également demandé qu'il n'y ait pas plus de deux personnes en même temps dans l'établissement. Il existe désormais un site internet permettant de voir l'état des stocks de certains produits dans les pharmacies, ce qui permettra de désengorger les officines.

Jardineries et parcs à conteneurs :

Suite au Conseil National de Sécurité du 15 avril, il a été annoncé que les parcs à conteneur, les jardineries et les magasins de bricolage pourraient rouvrir leurs portes dès le 20 avril et ce pour autant qu'ils respectent les règles de distanciation sociale. Les parcs à conteneurs, quant à eux, rouvrent province par province voire commune par commune.