Bruxelles Ville 30: les premiers chiffres sont tombés

Bruxelles Ville 30: les premiers chiffres sont tombés
2 images
Bruxelles Ville 30: les premiers chiffres sont tombés - © Nora Tarvus - Getty Images/iStockphoto

Que vous soyez navetteur quotidien ou occasionnel à Bruxelles, vous ne pouvez pas être passé à côté de la nouvelle règle de circulation entrée en vigueur ce 1er janvier 2021: une grande partie de la capitale est passée en zone 30.

En effet, en dehors des grands axes, vous êtes à présent tenus de respecter une vitesse maximale de 30km/h. 
Aujourd'hui, Bruxelles Mobilité tire un premier bilan de l'expérience. Un bilan qui est provisoire mais néanmoins prometteur.

La vitesse moyenne a diminué partout

Des observations ont été menées sur les derniers mois de 2020 et sur ce mois de janvier 2021. La vitesse moyenne a été mesurée à 12 endroits de la capitale où le régime de vitesse n'avait pas été modifié afin de comparer ce qui est comparable.

Si, fin 2020, la vitesse moyenne sur les axes en zone 30 avait été calculée à 29,1km/h; au mois de janvier elle a été évaluée à 26,6km/h.

Dans les zones 50, le constat est le même. Fin 2020, la vitesse moyenne y était de 40,4km/h; elle est aujourd'hui de 36,7km/h.

Soit, dans les deux cas, une baisse rapide et significative de 9% dont est particulièrement fière Elke Van den Brandt, Ministre de la Mobilité et de la Sécurité routière. 

Quel impact sur les temps de parcours ?

Malgré la vitesse moyenne globalement en baisse, il semble que les temps de parcours soient stables. Bruxelles Mobilité a effectué une analyse sur des itinéraires types à différents moments de la journée et de la semaine. Il en ressort bel et bien que, hors périodes de vacances scolaires, les temps de parcours ne sont pas plus longs quels que soient l'itinéraire et l'heure (heures de pointe et heures creuses).

Les autres paramètres qui seront mesurés

Depuis octobre 2020 et jusqu'à l'été 2021:
Bruxelles Mobilité mesure le niveau de connaissance et d'adhésion de Bruxelles Ville 30 auprès du grand public.

Durant les trois premiers mois de 2021:
La sécurité routière sera également passée à la loupe. On analysera le nombre de victimes d'accidents de la route, la gravité des accidents, et le types d'usagers impliqués. Les chiffres devraient être dévoilés fin avril ou début mai.

Régulièrement:
Des mesures de qualité de l'air et de bruit seront effectuées.