"Un bateau volant" au large de l’Angleterre ? On vous explique cette illusion d’optique !

Nous avons pris l’habitude de décrypter avec vous certains phénomènes météorologiques : on vous parlait il y a quelques semaines du fameux vortex polaire, on a évoqué ce qu’étaient les "normales saisonnières", on parle astronomie… Et pourtant, même avec les connaissances dont nous disposons, Dame Nature n’a pas fini de nous surprendre…

Vous avez certainement vu passer ce week-end ce cliché pris par un certain David Morris au large de Falmouth, sur la Manche du côté des Cornouailles (si vous êtes fan de la famille royale britannique, quand on parle de "duc des Cornouailles", c’est notamment de cette région dont il s’agit !). La photographie a suscité une série d’interrogations et de réactions sur les réseaux sociaux outre-Manche… dans notre tête aussi, on vous rassure ! Alors, tricherie ou pas tricherie ?

Un exemple d’illusion d’optique

Vous vous en doutez, si on vous propose de décrypter cette image c’est bien qu’il ne s’agit pas d’un montage photographique ni d’un magnifique tour de passe-passe d’Houdini ! Il s’agit tout simplement ce que l’on appelle un phénomène "d’inversion de températures", dans ce cas précis on parle même de "mirage supérieur" pour définir le phénomène. Dans ce fameux cas d’inversion, l’air froid se retrouve au plus près de la mer et l’air chaud au-dessus… l’air froid étant plus dense que l’air chaud, il a tendance à "plier" la lumière par rapport à la vue d’un observateur.

Deux conséquences possibles : soit vous vous retrouvez capable de voir un objet situé sous la ligne d’horizon… soit un objet situé à une distance donnée pourra se retrouver "flottant" à vos yeux.

Le phénomène est bien connu du côté de l’Arctique mais plus rare sous nos latitudes !

Notre collègue David Braine, météorologue à la BBC, a publié une infographie sur son compte Twitter qui devrait vous éclairer encore un peu plus  !

2 images
© David Braine

En italien s’il vous plaît !

Vous l’aurez compris : le phénomène est certes exceptionnel au niveau du "rendu visuel" mais il est bien connu scientifiquement. Il porte d’ailleurs un bien joli nom : Fata Morgana, du nom italien de la fée Morgane, le personnage du cycle arthurien qui est, selon la légende, fille d’Ygerne et du roi de… Cornouailles. La boucle est bouclée !

On note quelques cas célèbres, notamment le mirage qui coûtera à l’explorateur John Ross sa réputation et sa carrière. En 1818, alors qu’il poursuit la mythique quête du passage du Nord-Ouest (un espace maritime qui n’est praticable que pendant le court été arctique car pris dans la glace le reste de l’année), John Ross est persuadé qu’une chaîne de montagnes lui barre le chemin vers l’ouest. Edward Parry, son second à l’époque, prouvera l’année suivante qu’il ne s’agissait que d’un mirage en poussant plus avant l’exploration.