Tempêtes: après Ciara, Inès et Dennis, Ellen et/ou Francis arriveraient ce week-end

Avion en difficulté sur les pistes de l'aéroport de Charleroi
Avion en difficulté sur les pistes de l'aéroport de Charleroi - © Sébastien Verachtert, contrôleur aérien chez Skeyes

Nous sommes encore loin du week-end prochain. Néanmoins, plusieurs modèles météo prévoient un nouveau coup de vent ce week-end. Les possibles dépressions de tempêtes Ellen et/ou Francis vont, comme l’ont fait Ciara, Inès et Dennis vont traverser l’Atlantique pour se positionner au nord de nos régions (Iles britanniques ou Scandinavie ?). A l’heure d’écrire ces lignes, elles n’ont pas encore été formées, impossible de vous montrer quoi que ce soit sur des cartes météo.

Les dépressions Ellen et Francis seront normalement plus petites que les tempêtes précédentes mais cela ne signifie pas qu’elles seront moins vigoureuses chez nous. En attendant le milieu de semaine pour affiner les prévisions, en toute transparence, voici ce que plusieurs modèles météo prévoient sur la Belgique pour le week-end qui arrive.

Samedi :

Le modèle MOS de MeteoGroup prévoit des rafales qui atteindront 60 à 70 km/h localement 80 km/h. Les bourrasques seraient moins importantes la nuit. Le modèle européen (ECMWF) prévoit la même chose mais suggère une augmentation des rafales de vent dans la seconde partie de nuit de samedi à dimanche (70 à 80 lm/h, localement 90 à 100 km/h). Le modèle américain (GFS) est bien plus optimiste que les autres et ne prévoit que des rafales de vent maximales de 70 km/h.

Dimanche : a priori plus de vent que samedi

Le modèle de MeteoGroup (MOS) envisage des rafales en journée de 60 à 70 km/h, localement 80 km/h et une diminution du vent la nuit. Le modèle européen (ECMWF) est plus pessimiste avec des rafales possibles de 90 à 100 km/h le matin, de 70 à 90 km/h l’après-midi (localement 100 à 110 km/h sur les régions de l’Est tant le matin que l’après-midi) et également une diminution de la vitesse de vent la nuit avec des pointes de vent en dessous de 40 à 50 km/h. 

Enfin, le modèle américain (GFS) envisage des rafales de vent allant jusqu’à 75 km/h et des rafales de plus de 100 km/h au nord des Pays-Bas.

Il donc encore bien trop tôt pour affirmer avec précision les rafales de vent attendues chez nous.

Plusieurs avions étaient en difficultés au moment de l’atterrissage ce dimanche

Les bourrasques liées à la dépression de tempête Dennis ont mis en difficulté certains avions au moment de l’atterrissage ce dimanche. Voyez ces images impressionnantes envoyées par Sébastien Verachtert, météorologiste chez Skeyes depuis les pistes d’atterrissage de l’aéroport de Charleroi.