Pourquoi des orages si violents ce dimanche soir dans le Hainaut?

Pourquoi des orages si violents ce dimanche soir dans le Hainaut ?
2 images
Pourquoi des orages si violents ce dimanche soir dans le Hainaut ? - © Tous droits réservés

Vous en avez certainement entendu parler, de violents orages ont éclaté ce dimanche. Le Hainaut a été particulièrement touché par ces brusques intempéries et notamment la région de Charleroi.

Ainsi par exemple du côté de Houdeng, on a observé de la grêle et même de la neige sous un orage. À la Louvière, les pompiers ont dû intervenir pas moins de 70 fois en quelques heures pour faire face aux caprices du temps et surtout aux nombreuses caves inondées.

Cette situation météo était prévue. En effet nous vous avions annoncé une dégradation du temps en soirée avec des averses et des orages. Une perturbation déstructurée en provenance de la France a glissé sur notre pays.

Dans l’après-midi la masse d’air est devenue plus instable.

Par définition, le terme instable signifie "qui est mobile, change constamment, varie facilement ou est en déséquilibre". Et bien en météo, c’est la même chose ! Un temps instable veut dire que le temps est inconstant. On peut passer brusquement de l’éclaircie au ciel menaçant puis à l’averse.

L’instabilité de l’atmosphère est propice au développement d’averses et d’orages. Le contraste thermique y est pour quelque chose. Plus la différence de température est importante en l’air en surface et l’air en altitude, plus l’atmosphère sera instable.

Dimanche, il est évident que cette brusque hausse des températures a accentué le phénomène car à cette période de l’année, il fait toujours assez froid en altitude. C’est d’ailleurs toujours la période des giboulées appelées aussi à cette période "biquets" ou "cabris" d’avril en référence à la fête de Pâques toute proche.

Marais barométrique

Mais en météo rien n’est jamais simple. Paradoxalement, nous étions aussi dans une situation de marais barométrique : une zone où il ne se passe pas grand-chose.

Comme vous le savez sans doute, le temps est régi par l’influence des zones de Hautes pressions et de basses pressions. La limite sur le baromètre entre les hautes et les basses pressions, c’est 1013 hPa. Or, hier nous n’étions ni dans une zone anticyclonique, ni dans une zone dépressionnaire, on était juste entre les deux, dans un marais barométrique donc, et il y avait très peu de vent.

Dans ce cas les nuages d’orages avancent peu et ils peuvent rester bloqués sur une région assez longtemps. Ils deviennent stationnaires. Un orage stationnaire sera toujours plus violent qu’un orage qui se déplace. Sur un court laps de temps ceux-ci peuvent déverser parfois une quantité impressionnante de précipitations.

Le souci, c’est qu’il est très difficile de prévoir ce genre de choses en météo voir quasi impossible. Les modèles météos peuvent annoncer de l’instabilité, prévoir des remontées orageuses, ils n’ont pas encore la finesse suffisante pour vous dire avec une grande précision à quelle heure et où exactement un orage pourra éclater et quelle sera son intensité.

Une chose est certaine, soyez vigilants aujourd’hui encore pour ne pas être surpris par les orages. Ils sont encore annoncés  surtout en fin de journée et pourraient à nouveau être violents. Nous voilà prévenus!