Les arbres bruxellois souffrent-ils de la sécheresse ? Bruxelles Mobilité utilise un système d'arrosage "intelligent"

Les arbres bruxellois souffrent-ils de la sécheresse ? Bruxelles Mobilité utilise un système d'arrosage "intelligent"
3 images
Les arbres bruxellois souffrent-ils de la sécheresse ? Bruxelles Mobilité utilise un système d'arrosage "intelligent" - © Bruxelles Mobilité

Lorsque les pluies se font rares et que le beau temps perdure, les arbres en voirie et sur les espaces publics reçoivent-ils suffisamment d’eau ? Bruxelles Mobilité rassure… Les nouveaux arbres plantés bénéficient d’une technologie "connectée" permettant un suivi d’arrosage optimisé.

Bruxelles mobilité plante chaque année plusieurs centaines d’arbres le long des voiries régionales. Ces jeunes arbres sont arrosés régulièrement les 3 premières années. Ce suivi est indispensable afin d’assurer leur reprise et les amener à prendre leur autonomie au niveau hydrique.

Chaque arrosage d’arbre nécessite en moyenne 120 litres. Bruxelles Mobilité adopte des stratégies visant à minimiser les quantités d’eau nécessaires tout en renforçant l’efficacité des arrosages, grâce au suivi par sondes tensiométriques. Il ne suffit pas d’arroser un arbre pour qu’il soit en bonne santé, il faut l’arroser quand il en a réellement besoin. Un arbre trop arrosé s’asphyxie et arrête son activité racinaire.

Ces sondes "connectées" mesurent la demande en eau des arbres, en fonction du climat et de sa physiologie, mais aussi la quantité d’eau disponible dans le sol. Elles envoient les données sur une application, qui permet à l’administration de monitorer régulièrement les plantations, détermine des "alertes" et planifie les arrosages en fonction. Bruxelles Mobilité met aussi en place des cuvettes d’arrosage améliorées qui assurent une humidification optimale de la motte de l’arbre.

Pour Elke Van Den Brandt : "Encore plus lors des épisodes de canicule ou de sécheresse, les arbres représentent une richesse écosystémique inestimable pour notre Région. Ils fonctionnent comme un air conditionné naturel, absorbent les polluants atmosphériques et le bruit, diminuent le ruissellement des eaux de pluie et permettent de lutter contre la sécheresse plus efficacement que n’importe quel dispositif artificiel. A Bruxelles, parallèlement à notre politique volontariste de plantation pour avoir une ville beaucoup plus verte, nous automatisons le soin à nos arbres pour qu’ils puissent offrir ce qu’il y a de mieux !".

Ce sont approximativement 560 arbres qui bénéficient de cette technologie en 2020 et de nouveaux projets sont en développement. Quelques exemples réalisés récemment ou en passe de l’être : square Pol Bury, boulevard du Régent, chaussée de Mons, boulevard Henri Simonet, rond-point Docks, Porte de Hal, Drève Olympique, ...

Un système de gestion cartographique géolocalisé permet aussi à Bruxelles Mobilité de connaître les caractéristiques et l’état de chaque arbre sur les 32.000 arbres que comptent les routes et espaces publics régionaux, ce qui renforce l’efficacité de leur suivi et entretien.