La super-lune rose à ne pas confondre avec la lune rousse

Jolie lune dans la nuit à Bomal sur Ourthe (province de Luxembourg)
2 images
Jolie lune dans la nuit à Bomal sur Ourthe (province de Luxembourg) - © Francine Desterck du groupe Facebook Météo RTBF Ciel Partagé

Vous étiez très nombreux à partager vos magnifiques photos de la super lune sur le groupe Facebook Météo RTBF ciel partagéLe ciel était dégagé et nous pouvions profiter du spectacle pendant une éventuelle insomnie.

Pourquoi super-lune rose ?

Une super lune, c’est le nom donné à une pleine lune lorsqu’elle est la plus proche de la terre.

Selon la Nasa, la super lune de cette année a été appelée super-lune "rose", comme elle apparaît en avril et nommée d’après une plante américaine, le phlox rose, qui fleurit au printemps.

La lune rousse a une autre signification

La lune rousse n’a rien à voir avec la couleur orangée qu’elle peut parfois prendre. En fait, cela désigne une période et plus précisément une lunaison, c’est-à-dire l’intervalle de temps entre deux nouvelles lunes.

Pour rappel, la nouvelle lune, c’est la phase où la lune se trouve entre la Terre et le soleil, sa face visible n’est donc pas éclairée.

La lune rousse, c’est la première lunaison après Pâques. Cette année 2021, elle s’étend du 12 avril au 11 mai. A cette époque de l’année, c’est le printemps, les températures augmentent, il fait plus doux (même si les températures étaient souvent en dessous des normales de saison ce mois d’avril).

Dans les jardins, les bourgeons commencent à éclore, la sève monte dans les jeunes pousses, c’est la période de pleine croissance pour les végétaux.

Cependant, si les journées sont plus douces, pendant les nuits, les températures peuvent encore descendre sous la barre du 0° notamment lorsque le ciel est bien dégagé. On a donc de grands écarts de températures entre la nuit et le jour et cela fragilise les végétaux. Une petite rosée, par exemple, déposée sur un bourgeon éclos avec du gel nocturne va se transformer en givre. Et cela peut avoir des conséquences désastreuses sur l’évolution de la plante. La jeune pousse est comme "brûlée" par le gel et prend cette teinte rousse.

Et c’est donc ce roussissement de la plante qui a donné son nom à cette période si particulière et délicate pour les jardins.