On fait le point avec vous sur ce qu'il ne faut pas rater !

Astronomie : la carte du ciel et les événements célestes du mois de juillet

La voie lactée © Tous droits réservés

Temps de lecture...

Le mois de juillet débute bientôt, c’est la période des vacances et l’occasion peut-être de prendre le temps de lever les yeux, de scruter le ciel et d’admirer la voûte céleste.

Pour vous aider à vous repérer dans la carte du ciel, nous faisons, comme chaque mois, un petit tour d’horizon des événements célestes à ne pas manquer en collaboration avec la Fédération Francophone d’Astronomes Amateurs de Belgique (FFAAB).

 

Un topo sur les planètes visibles ce mois-ci
Du 6 au 8 juillet : la vieille Lune accompagne les Pléiades
Du 11 au 14 juillet : le rendez-vous planétaire de l’été
Les 24 et 25 juillet : une pleine lune pour les géantes
L’été, saison propice pour contempler la voie lactée !
Passages visibles de la Station Spatiale Internationale (ISS)

Un topo sur les planètes visibles ce mois-ci

Début du mois, le 4 juillet, Mercure atteindra son élongation maximum par rapport au soleil, c’est-à-dire qu’à ce moment-là elle apparaîtra la plus éloignée du soleil et elle sera visible environ une heure et demie avant celui-ci au-dessus de l’horizon est-nord-est. A la fin du mois, elle va plonger vers le soleil et l’horizon et deviendra difficilement repérable sans une paire de jumelles.

 

En juillet, l’étoile du berger restera basse sur l’horizon ouest-nord-ouest, mais Vénus sera encore bien visible le soir au crépuscule, juste après le coucher du soleil. Son éclat important restera d’ailleurs un atout pour la repérer facilement dans les lueurs du crépuscule.

 

En ce qui concerne la planète rouge, dès le milieu du mois, elle ne sera plus visible, à cause de son faible éclat. Il faudra patienter jusqu’à l’automne pour retrouver la planète Mars dans le ciel de l’aube.

La plus grande planète du système solaire sera observable pendant une grande partie de la nuit et son éclat sera assez intense. Pour repérer Jupiter, il faudra regarder vers l’est-sud-est, deux heures et demie après le coucher du soleil en début de mois et environ une heure à la fin juillet. Et si vous possédez des jumelles, vous pourrez aisément repérer le disque de la planète et ses quatre plus importants satellites : Io, Europe, Ganymède et Callisto.

 

L’été sera une excellente période pour observer Saturne, elle sera moins brillante que sa voisine Jupiter mais elle sera assez haute dans le ciel, environ à 25° de hauteur. Le 2 juillet, la célèbre planète aux anneaux se lèvera à l’horizon est-sud-est durant le crépuscule dans la constellation du Capricorne.

Retour à la liste des événements

Du 6 au 8 juillet : la vieille Lune accompagne les Pléiades

11 images
© https://stellarium-web.org/

Mais de quoi parle-t-on lorsqu’on parle de vieille lune ? Cela n’a en tout cas rien à voir avec l’âge de notre satellite ! Il s’agit simplement d’une ancienne expression pour désigner la lune décroissante, c’est-à-dire la période qui va de la pleine lune à la nouvelle lune. Ce sera le cas du 6 au 8 juillet. Ces jours-là, à l’aube, plus d’une heure avant le lever du soleil, la vieille lune accompagnera l’un des plus beaux amas stellaires de notre ciel situé dans la constellation du Taureau : Les Pléiades. Cet amas magnifique est facilement repérable avec une simple paire de jumelles. Le 6, la lune se situera au-dessous de l’amas et le 8 elle se rapprochera de l’horizon, direction est-nord-est.

Retour à la liste des événements

Du 11 au 14 juillet : le rendez-vous planétaire de l’été

11 images
© https://stellarium-web.org/

S’il est un rendez-vous à ne pas manquer en juillet, c’est celui-ci : un magnifique rapprochement apparent entre Vénus et Mars. Ça se passera du dimanche 11 au mercredi 14 juillet, une heure après le coucher du soleil, au-dessus de l’horizon ouest-nord-ouest. Ce spectacle céleste se déroulera assez bas sur l’horizon, il faudra donc que celui-ci soit parfaitement dégagé pour pouvoir en profiter. L’éclat étincelant de Vénus permettra un repérage facile. Il vous faudra alors regarder dans les parages de l’étoile du berger pour essayer de distinguer Mars beaucoup moins brillante. Mais si vous en avez, aidez-vous d’une paire de jumelles pour repérer la planète rouge car elle sera difficile à voir à l’œil nu à cause de la turbulence atmosphérique importante sur l’horizon.

Pour couronner le tout, ce rendez-vous planétaire sera accompagné d’un mince croissant lunaire qui deviendra de plus en plus important et de plus en plus haut dans le ciel au fil des jours. Bref, vous en aurez plein les yeux !

Retour à la liste des événements

Les 24 et 25 juillet : Une pleine lune pour les géantes

11 images
© https://stellarium-web.org/

Vers la fin du mois, un nouveau rendez-vous est fixé entre la lune et des planètes, les géantes cette fois. Le 24 juillet, c’est la pleine lune et c’est ce soir-là et le lendemain, le 25 juillet dans la soirée que notre satellite accompagnera les planètes géantes, Saturne et Jupiter. Le 24, la Lune se situera sous Saturne et le 25, l’éclatante boule lunaire sera visible près de Jupiter. Pour observer ce spectacle céleste, rendez-vous environ deux heures après le coucher du soleil pour regarder au-dessus de l’horizon sud-est.

Retour à la liste des événements

L’été, saison propice pour contempler la voie lactée !

11 images
Voie lactée © Tous droits réservés

Durant juillet et août, on peut parfois distinguer dans le ciel nocturne, une traînée blanchâtre, c’est la voie lactée. Les nuits d’été sont propices à son observation, profitez-en !

Mais qu’est-ce que c’est la voie lactée ?

Il s’agit en fait d’une concentration d’étoiles appartenant à la Galaxie dans laquelle notre système solaire se trouve. A l’œil nu, ces étoiles ne sont pas visibles distinctement, elles forment cette traînée blanche, d’où le terme de "lactée". Comme nous sommes à l’intérieur de la Galaxie, à la périphérie de celle-ci, la traînée blanchâtre que l’on observe dans le ciel correspond à notre Galaxie vue par la tranche en direction du centre galactique, là où la concentration d’étoiles est la plus importante.

Vous voulez en savoir plus sur la voie lactée ? Où la situer ? Comment l’observer, la photographier ? Ne manquez pas notre article consacré à ce sujet.

Retour à la liste des événements

International Space Station, artwork © Tous droits réservés

Passages visibles de la Station Spatiale Internationale (ISS)

Si vous êtes fan d’astronomie et que vous souhaitez savoir à tout moment où se trouve l’ISS, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) a mis au point une carte de suivi de trajectoire de l’ISS sur son site !

Après s’être fait discrète dans notre ciel au mois de juin, l’ISS sera bien visible en juillet. Ces passages seront très brillants d’abord en seconde partie de nuit puis au fil des jours, elle apparaîtra de plus en plus tôt comme indiqué dans le tableau ci-dessous.

Deux colonnes nous intéressent particulièrement : la luminosité (plus le nombre descend, mieux c’est pour nous !), et la sous-colonne "elev" sous la colonne "culmination" (plus le degré est élevé, plus simple ce sera de l’apercevoir). Si ces notions ne vous sont pas familières et que vous souhaitez approfondir la chose, nous vous avons préparé un article dédié à ce sujet.

11 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Retour à la liste des événements

Écrit par: