Incendies en Californie: Le Santa Ana ce vent qui attise les flammes

Incendies en Californie: le vent de Santa Ana attise les flammes. La fumée visible depuis l'espace.
2 images
Incendies en Californie: le vent de Santa Ana attise les flammes. La fumée visible depuis l'espace. - © NASA

Alors que la Californie se bat contre des incendies hors norme, Donald Trump s'est exprimé à leur sujet sur Twitter. Dans son tweet, le président américain a pointé la responsabilité des autorités locales dans la propagation des incendies mortels en évoquant des manquements dans la gestion forestière. En réponse à leur président, certains citoyens américains accusent quant à eux un phénomène météo. 

La faute au Santa Ana

Ce tweet a suscité de nombreuses réactions. Parmi les réponses adressées au président, certains citoyens américains pointent un autre responsable, le vent de Santa Ana bien connu dans le sud de la Californie.

Traduction: "Il n’existe aucun moyen de "gérer" les vents de Santa Ana et d’autres phénomènes naturels, ce qui rend ces feux incontrôlables. Tout comme les tremblements de terre, les tornades et autres catastrophes ne peuvent pas être contrôlés. Les vents font que les incendies se propagent plus rapidement qu'ils ne peuvent être éteints."

Un vent sec et puissant, maudit par les pompiers

Plusieurs conditions sont nécessaires pour que ce vent se développe. En automne alors que les régions désertiques situées au nord-est se refroidissent, les conditions se réunissent pour qu'une zone de haute pression s'établissent sur le Nevada (état voisin de la Californie). À mesure que la pression monte, l'air froid commence à s'écouler vers le sud de la Californie. L'air va passer de régions assez élevées en altitude au niveau de la mer. Lors de cette descente, il va se comprimer et se réchauffer considérablement (gain de 1°C par 100m de descente). Simultanément son humidité relative va s'abaisser.

Dans sa descente, l'air sera contraint de se frayer un passage au travers d'étroits canyons (dont celui de Santa Ana duquel ces vents tirent vraisemblablement leur nom). Ce passage dans d'étroits goulots a pour effet d'accélérer le fluide qu'est l'air (exactement comme quand vous obstruez avec votre doigt la sortie d'un tuyau d'arrosage, l'eau en jaillit plus fort et plus rapidement). Le résultat de toutes ces influences, un vent puissant, sec et chaud qui entraîne l'assèchement rapide de la végétation, ce qui accroît le risque d'incendie. Une fois que les incendies commencent, les vents attisent les flammes et accélèrent leur propagation. De plus ces vents créent des  turbulences qui constituent un danger pour l'aviation, perturbant les opérations de largage de produits ignifuges sur les foyers d'incendies.

Des vents plus calmes à partir de ce mardi

Comme le montre cette animation des rafales dans la région, le vent devrait s'atténuer nettement à partir de ce mardi 13 novembre. Une accalmie très attendues par tous les services de secours. 

animation des rafales de vent dans la région de Los Angeles

Une région en alerte météo rouge